CORRUPTION ET DÉTOURNEMENTS : CES 15 MILLIONS QUI CRIENT

« En date du 10 mai 2019, le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat avait, par sa lettre 0957/05/2019, demandé au Directeur général de la Rawbank de virer le montant de la décote dans le compte 01061555601-27 COMITE DE SUIVI PROGRAMME/PR au lieu du compte utilisé habituellement par le Comité de suivi des prix des produits pétroliers pour ces fonds » (Rapport de contrôle de l’IGF daté 31 juillet 2019) L’affaire des 15 millions Usd pompés sur l’acompte au paiement des distributeurs des produits pétroliers n’est pas une vue d’esprit. Et…

Read More

RDC/CORRUPTION AUX SÉNATORIALES : VENT DEBOUT AU FCC/PPRD

La plate-forme pro Kabila et son fer-de-lance, le Pprd, ne décolère pas après la suspension de l’installation des sénateurs élus et dénoncent la décision présidentielle comme étant anticonstitutionnelle. Le Pprd rappelle également avoir perdu des sièges en 2007 alors qu’il avait des députés aux assemblées provinciales concernées, comme il en est le cas aujourd’hui à Kinshasa et au Kongo central. Il n’en fait pas un casus belli et invite « les amis de CACH » à cesser d’induire le Président Tshisekedi en erreur.

Read More

CORRUPTION ET SUBORNATION : CE QUE DIT LA CPI

RÉSUMÉ : Pour la première fois de son histoire, la Cour pénale internationale est confrontée à une affaire fondée non pas sur des éléments constitutifs des crimes internationaux les plus graves relevant de sa compétence (crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocide et crimes d’agression), mais sur des éléments constitutifs d’atteintes à l’administration de la justice : faux témoignages, production d’éléments de preuve faux ou falsifiés et subornation des témoins. L’affaire Bemba Gombo et al. pose les jalons de la protection de l’administration de la justice devant la Cour pénale internationale…

Read More