ALAN DOSS DERRIÈRE L’OPPOSITION, KABILA AVAIT RAISON !

Coach, officiellement pour le compte de la Fondation Koffi Annan, des opposants réunis à Genève, le britannique Alan Doss fut patron de la Monuc-Monusco entre 2007 et 2010. C’est sous son mandat que la mission onusienne planifia le lâchage, en dernière minute, de la Ceni et ses besoins logistiques pour les élections de 2011. Représentant, en réalité, des lobbies affairistes derrière les opposants, Doss donne raison à Kinshasa qui a refusé tout appui extérieur, même de la Monusco, pour l’organisation des élections de 2018. A Genève où ils se réunissent,…

Read More

SHADARY ET LE FCC FONT TREMBLER L’OPPOSITION

Interprétant abusivement l’article 36 de la loi électorale sur l’usage, à des fins électorales, des biens, finances et personnels publics, l’opposition se perd dans la confusion entre le personnel politique et le personnel administratif de carrière public de l’Etat. Autant qu’elle n’apporte aucune démonstration de détournement des biens et finances de l’Etat. En réalité, l’opposition, qui a perdu la face dans sa croisade contre la machine à voter, tente de rebondir sur le FCC pour se réhabiliter dans l’opinion en usant de l’émotion afin de détourner cette opinion de ses…

Read More

MACHINE A VOTER : L’OPPOSITION CAPITULE !

Après l’Udps, la jeunesse d’Ensemble – qui n’est pas contredite par les bonzes de la plate-forme katumbiste – en appelle aux élections avec ou sans la machine à voter. Le CLC s’est fait stopper net dans sa sensibilisation anti-MAV par la Cenco, pendant que le reste de l’opposition radicale sombre dans l’expectative une semaine seulement après une marche unanimement reconnue comme ayant été un gros fiasco.

Read More

MACHINE A VOTER : DÉBANDADE GÉNÉRALISÉE A L’OPPOSITION

L’Udps descend de la barque du combat contre la machine à voter, décide de ne plus marcher ce jeudi et regarde désormais de loin les conciliabules à l’étranger sur la désignation d’un candidat commun de l’opposition ; le CLC qui suspend sa sensibilisation contre la même machine et décide de s’y exprimer ce même jeudi devant la presse, etc. Autant de situations et tant d’autres qui rendent le mot « débandade » un simple euphémisme.

Read More

WATERLOO POUR L’OPPOSITION AU TRIOMPHAL

13 partis de l’opposition et leurs leaders ont mobilisé pour un méga meeting samedi dernier à Triomphal. Au finish, 30.000 personnes au total (soit 2.3000 par parti) auront répondu à l’appel pour un message qui n’a rien apporté de plus que les 9 points de la déclaration de Bruxelles, eux-mêmes (les 9 points) tellement frelatés qu’ils n’accrochent plus personne. Au bout du compte, les militants sont repartis plutôt pleins d’interrogations que d’édification, pendant que dans la presse, la médiatisation de ce meeting n’a pas survécu au week-end…

Read More

L’OPPOSITION A BRUXELLES : NOUVELLES REVELATIONS

A Bruxelles, Bemba et Katumbi ont demandé à Fatshi de retirer sa candidature au profit d’une transition sans Kabila. Katumbi a assuré qu’il a les moyens pour cela, mais Fatshi se montre encore réticent. Quant à Vital Kamerhe, JP Bemba a déclaré qu’il ne fera jamais voter ses militants pour un candidat de l’Est. Les « conjurés de Bruxelles »  vont bientôt se retrouver en Afrique du Sud puis en France et aux USA mais à Luanda, Reynders s’est fait dire qu’il n’est pas question d’une solution armée en RDC qui déstabiliserait…

Read More

A BRUXELLES, L’OPPOSITION POUR UNE TRANSITION DE 2 ANS

Contrairement au contenu de leur communiqué conjoint, les « conjurés de Bruxelles » se relancent sur le processus de Genval sous le coaching du même Didier Reynders qui a d’ailleurs évoqué à Luanda un éventuel dialogue politique en RDC avec le Président angolais, cela avant d’aller rejoindre les opposants congolais à Bruxelles où il les réunissait… exactement comme avec Genval. Kinshasa rejette cette perspective et proteste énergiquement contre les libertés que prennent Luanda et Bruxelles dans ses affaires internes.

Read More

L’OPPOSITION VEUT FUIR LES ELECTIONS

L’opposition politique développe de nouveau des conditionnalités pour aller aux élections. Ses ténors, notamment Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Martin Fayulu, un représentant du MLC pour le compte de Jean-Pierre Bemba et un autre pour Moïse Katumbi de la plate-forme « Ensemble ». En fait de conditionnalités, il s’agit des mêmes réclamations liées à la machine à voter, aux enrôlés sans empruntes et aux mesures de décrispation politique. Ces conditionnalités collectives, cette fois-ci, sont affichées au lendemain de la publication du candidat de la famille politique FCC et qui est, en fait le…

Read More

LA DÉCLARATION DE L’OPPOSITION DÉÇOIT LES ATTENTES

Les radicaux de l’opposition ont cru faire un alter-état des lieux à celui de Joseph Kabila sur l’Etat de la Nation à travers leur dernière déclaration, mais ne se sont limité qu’à une répétition d’un discours déjà entendu à travers sa dernière déclaration qui résonne ainsi comme une insulte à l’endroit des observateurs qui, cette fois-ci, attendaient mieux des opposants que cette éternelle posture de réactionnaires sans la moindre étoffe d’hommes d’Etat regroupés en une force de proposition (ou contre-proposition) digne d’intérêt.

Read More

L’OPPOSITION PAS CHAUDE POUR LES ELECTIONS

Alors que la CENI demeure ferme quant à son engagement à respecter les échéances électorales et que la majorité ne fait plus mystère de son engagement pour les élections, l’opposition multiplie des réclamations, des accusations et des soupçons qui résonnent plutôt qu’une volonté voilée de ne pas aller aux élections, du moins pas en décembre 2018.

Read More