LA SADC FÉLICITE JOSEPH KABILA POUR LA CONSTITUTION

Spread the love

Le 38e sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) qui s’est clôturé samedi 18 août à Windhoek, en Namibie, aura incontestablement été dominé par la présence du Président de la RDC, Joseph Kabila et ses adieux à des collègues. Et ceux-ci, à travers le communiqué final ayant sanctionné le sommet, le lui ont rendu en saluant sa décision de respecter la Constitution de son pays du fait qu’il ne se représentera pas pour un nouveau mandat à la prochaine présidentielle.

Une position régionale qui semble avoir laissé une certaine opinion, particulièrement du côté de l’Occident, qui aurait aimé que la SADC allât plus loin. A cette soif, la Tanzanienne Tax Stergomena Lawrence, Secrétaire exécutive de la SADC, s’est montrée claire et concise : « Le calendrier est là et (que) toutes les étapes du calendrier ont été respectées. »

Les chefs d’Etat de l’Afrique australe se sont également penchés sur les questions logistiques et organisationnelles du processus électoral. La délégation congolaise a réitéré l’engagement du Gouvernement à fournir les moyens financiers et logistiques pour assurer la poursuite du processus électoral et la tenue des élections  pacifiques et crédibles. Le sommet de Windhoek en a pris bonne note.

 

La RDC ouverte au soutien de la SADC

Commentant cette attitude de l’organisation régionale, Kikaya Bin Karubi, Conseiller principal au collège diplomatique du Chef de l’Etat, a rappelé à la presse que « la position de la RDC est restée constante depuis que le Président et le Gouvernement ont décidé de financer, sur fonds propres, les élections ». Et de garantir à nouveau que « Nos élections seront financées par le Gouvernement de la RDC, mais toutefois, si un pays de la SADC souhaite nous venir en aide, il peut, en passant par le Secrétariat général de la SADC, contacter notre Gouvernement, et le Gouvernement aura un dernier mot pour dire si nous avons besoin de cette aide ou non. Nous leur demandons de se tenir prêt. En cas de besoin, nous leur demanderons de nous venir en aide. »

Le Président de la République a quitté Windhoek en début d’après-midi du samedi 19 août 2018. Il est arrivé à Kinshasa en début de soirée du même jour.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
28 − 21 =