ISTA : LE DG KASENGEDIA DÉMENT LA MAJORATION DES FRAIS ACADÉMIQUES

Spread the love

Le Directeur Général de l’Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA) a démenti, vendredi 11 septembre, la rumeur qui circule dans les réseaux sociaux faisant état de la majoration des frais académiques. Dans une déclaration à la presse, le Professeur Kasengedia dit avoir vu ces messages « selon lesquels nous faisons payer des frais académiques très exagérés et même des syllabus à des prix exorbitants. Un journal a écrit que nous exigeons à nos étudiants de payer les deux tranches restantes à raison de 500.000 FC pour qu’ils y puissent faire les examens du deuxième semestre, et puis qu’à l’ISTA on fait payer aux étudiants 500 USD pour les syllabus afin qu’ils puissent faire le deuxième semestre. En tout cas je voudrais vraiment démentir ces informations qui sont vraiment malveillantes », a-t-il fait savoir.

Cherchant à justifier les motivations derrière ces rumeurs malveillantes, le DG de l’ISTA voit derrière ceci des gens qui s’agitent en cette période où s’annoncent des mises en place au sein des instituts supérieurs et des universités. Kasengedia dénonce ces pratiques qui sont de nature à nuire à l’image de son institut et du comité de gestion qu’il dirige.

Il a fait savoir que « le montant le plus élevé est payé par les promotions de 1er et 2e génies, soit 250 Usd, et le montant le plus bas est payé par le G3 : 200 Usd ». Et de conclure : « donc les frais d’études pour toute l’année varient entre 200 et 250 Usd pour toute l’année. Alors comment ça se fait qu’on prétend ici que pour les deux dernières tranches, nous faisons payer 500.000 FC (200 Usd) ? », S’est-il interrogé.

Quant aux frais des syllabus, il a fait savoir que c’est impossible qu’un étudiant paie 250 Usd pendant cette période de Covid-19. « S’il y a un étudiant qui a payé 250 Usd tel qu’il est écrit dans ce journal, il peut venir et nous allons lui rembourser. Nous voudrions simplement demander aux gens d’éviter de faire des affirmations sans fondement. Nous comprenons que nous sommes à la veille d’une mise en place de l’enseignement supérieur et universitaire, et que certains collègues professeurs qui ont des ambitions de devenir DG, avoir des ambitions c’est une chose légitime mais qu’ils n’utilisent pas des méthodes qui ne sont pas honnêtes… », a-t-il conclu.

Jacques Kalokola

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
15 + 7 =