SIGNÉ FPI, L’EAU POTABLE COULE DE NOUVEAU A MBUJI-MAYI

Spread the love

Depuis ce mardi 17 septembre 2019, l’eau coule à nouveau à Mbuji-Mayi. Témoin de l’événement, la vice-Gouverneur de la province du Kasaï Oriental, Jeannette Longa Musuamba. Celle-ci a, en effet, réceptionné provisoirement quelques bornes fontaines d’où coulent l’eau potable fournie par les forages financées par le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) dans le cadre du programme des 100 jours d’urgence du Chef de l’Etat.

Cette réalisation à haute portée sociale vient ainsi atténuer la situation de grave carence en eau potable dans laquelle vivait la ville de Mbuji-Mayi et ses environs. Pendant des années, en effet, la population devait parcourir des dizaines de kilomètres pour se procurer cette denrée précieuse dont la carence exposait à des maladies d’origine hydrique dont les épidémies de choléra.

Face à cette situation, et sur instruction du Chef de l’Etat, le FPI a financé le forage des puits d’eau sur deux sites choisis pour leur proximité avec une grande partie de la population. Il s’agit des sites de Mbuya Charles situé à une quinzaine de Kilomètres de Mbuji-Mayi, et de Bakwa Lubilanji à une vingtaine de Kilomètres.

Les travaux exécutés par le Service National de l’Hydraulique Rural (SNHR) ont ainsi permis de construire 5 puits de forages, installer un mini réseau de distribution et, enfin, de monter une métallique devant soutenir la citerne d’eau. Le site livré provisoirement est celui de Bakwa Lubilanji. Il est doté d’un réservoir de 18 m3 desservant un réseau de 1.000 mètres muni de 5 bornes fontaines à 2 robinets.

 

Le système fonctionne au moyen d’un générateur de 17.5 KVA pour desservir 1.850 ménages, soit 14.000 personnes. Le SNHR assure que cette population ne court aucun danger, car l’eau a subi tous les tests de potabilité.

Le FPI déplore tout de même les actes de vandalisme perpétrés sur le château d’eau du site de Mbuya Charles où des inciviques ont emporté des matériaux de construction. Il rassure que les travaux ont repris et devront se terminer dans une dizaine de jours.

Pour s’assurer de l’évolution des travaux sur le terrain, une équipe du FPI conduite par le Directeur adjoint aux études, François Mpuila, a littéralement fait le siège de Mbuji-Mayi jusqu’à ce que soit ouvert symboliquement le premier robinet ce mardi, à la grande joie de la population bénéficiaire.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
17 + 17 =