MESURES CONTRE LE COVID-19 : QUI DE PYGMA ET LA RTNC DOIT ENREGISTRER FATSHI ?

Spread the love

Jusqu’en début d’après-midi, selon des sources sures, des tiraillements se seraient poursuivis à la présidence pour savoir qui d’entre la chaîne nationale, #RTNC, et l’agence publicitaire privée #Pygma devait enregistrer le message spécial du chef de l’Etat. Plus d’une demi-journée s’est ainsi écoulée alors que le @covid-19 poursuivait allègrement son entreprise meurtrière. Impensable !

Au moment où nous mettons en ligne la présente publication, plus de 17 heures se sont écoulées depuis la fin du Conseil des ministres restreint consacré à l’exploration des mesures de renforcement de la riposte contre la pandémie de coronavirus qui a atteint la RDC depuis le 10 mars 2020, soit huit jours. Députée à 18heures pour se terminer à 20h40, en effet, cette réunion a, selon le porte-parole du Gouvernement, arrêté des mesures importantes pour éviter une chaîne de contagion.

Ces mesures ont trait, notamment :

  • A l’accès au territoire
  • Au rassemblement des personnes dans les lieux privés et publics
  • A la sensibilisation et à la protection de la population
  • Aux mouvements des populations à l’intérieur du territoire, et
  • A la prise en charge des personnes contaminées.

Toutes ces mesures, indiquait encore Jolino Makelele, devaient être annoncées par le chef de l’Etat dans un message spécial, mais plus d’une demi-journée s’est écoulée sans aucune suite. Jusqu’à 14h30’, les Congolais se demandaient combien de temps ils pouvaient encore attendre.

Des sources contactées par congovirtuel.org à la présidence de la République assurent que le retard serait dû à une sorte de confusion créée par l’implication d’une agence publicitaire privée, Pygma, pour enregistrer le chef de l’Etat qui, jusqu’à 12h30’, ne l’était pas encore. Alors que d’autres sources avançaient que c’est Pygma qui aurait finalement été désignée pour ce faire, les mêmes sources reviendront autour de 14 heures pour laisser entendre qu’un arbitrage devait être fait entre Pygma et la RTNC pour cet enregistrement.

Ce qui est sûr, c’est que jusqu’en début d’après-midi ce mercredi, Félix Tshisekedi n’avait pas encore été enregistré pour son message spécial, nous rapporte toujours notre source.

Dans tous les cas, rien, estiment les observateurs objectifs, ne peut justifier un aussi long silence du chef de l’Etat pour annoncer des mesures d’une importance aussi vitale pour les congolais. Pire encore est d’apprendre qu’une agence privée aurait été engagée pour ce même message, supposant ainsi le recours au Trésor public pour un travail que la RTNC, chaîne nationale, est capable de faire avec ses compétences humaines et ses équipements.

Des gens auraient donc été entrain de casser le sucre sur le covid-19 alors que chaque minute qui compte est de nature à accélérer sa propagation si les mesures attendues ne sont pas mises en applications dans les meilleurs délais. Pendant cela, la psychose de cette propagation a fini d’installer la spéculation sur les matériels et produits de protection tels que les détergents et les masques dont les prix sont en train de décupler sur le marché.

Tout cela à cause d’un atermoiement inexpliqué au sommet de l’Etat. Le Président de la République devrait, pour ce cas et pour une fois, user finalement de son « bic » rouge pour mettre fin à ces dysfonctionnements funestes.

Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
6 × 8 =