MBUSA NYAMWISI QUITTE LAMUKA ET SE RAPPROCHE DE FELIX TSHISEKEDI

Spread the love

Affirmant être en concertation régulièrement avec l’actuel chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi afin d’apporter sa contribution dans la lutte contre l’insécurité et le virus d’Ebola dans le grand-nord de la province du Nord-Kivu d’où il est originaire, et en Ituri, Antipas Mbusa Nyamwisi a annoncé hier mardi 18 juin dans la soirée aux médias la suspension de sa participation aux activités de la plate forme LAMUKA dont il est l’un des six leaders du présidium.

Minée par la guerre de positionnement entre deux tendances, le départ du leader du RDC/KML de la plate forme LAMUKA met au  grand jour l’extrémisme des uns et des autres qui ont du mal à s’accorder sur quelle politique mener entant qu’opposition face à la coalition FCC-CASH au pouvoir. Optant pour une opposition républicaine après la prise de fonction de Félix Tshisekedi, Mbusa Nyamwisi n’a jamais été en odeur de sainteté chez les autres leaders de LAMUKA comme Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba ou encore Adolph Muzito qui réclament la vérité des urnes plus de 6 mois après les élections.

Evoquant certains aspects de l’approche arrêtée en accord avec les autorités du pays pour combattre efficacement l’insécurité et le virus Ebola dans une lettre adressée à Moise Katumbi, coordonnateur de leur plate-forme, Mbusa affirme s’éloigner des activités de Lamuka car sa position risque de ne pas rencontrer l’adhésion d’autres leaders du présidium. Le mal est donc profond, estiment certaines sources qui parlent plutôt de l’opportunisme et l’égocentrisme qui animent la plus part de politiques congolais.

Ceci est d’autant plus grave que les préoccupations soulevées par Mbusa pour justifier son rapprochement avec Tshisekedi ne devraient pas faire l’objet d’antagonismes politiciens, la paix et la vie n’ayant pas de prix. Cependant, Mbusa qui choie Félix Tshisekedi en lui promettant sa contribution sans faille dans la résolution des maux qui rongent le grand-nord restera-t-il fidèle, se demande une certaine opinion ? Question intéressante lorsqu’on sait que le même Mbusa avait entrepris le même genre de rapprochement avec Kabila dans les années 2002 en prévision du dialogue intercongolais et du gouvernement qui devait en sortir.

Rebelle lui-même à l’époque, Mbusa occupait « son » grand Nord du Kivu où il garde encore des attaches avec des groupes armés qui demeurent à sa solde. Des sources sures assurent, en effet, qu’il a aussi des liens avec les milieux politiques et militaires ougandais pour sous-traiter des activités économiques « undergroundesques ». Sa présence en politique ne serait donc qu’une couverture de ses opérations pas assez catholiques dans les mines du Kivu et même de l’Ituri.

Les attaques d’Honoré Ngbanda contre Katumbi diffusées sur CCTV de Jean-Pierre Bemba, le départ de Mbusa Nyamwisi aujourd’hui, le clivage Est-Ouest se dessine peu à peu au sein de cette plate-forme d’opposition. LAMUKA s’endort et risque de ne plus se réveiller avec tous ces membres.

Ci-dessous la lettre de Mbusa à Katumbi.

Steve KALOMBO

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
13 × 23 =