Grand Kasaï : le FPI et l’IITA valident une étude stratégique pour le développement de l’agriculture commerciale

Spread the love

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) et l’Institut International pour l’Agriculture Tropicale (IITA) ont présenté, vendredi 19 mars au cours d’un atelier à Kinshasa et pour validation, une étude stratégique sur le développement de l’agriculture commerciale dans la région du Kasaï. Par cette étude stratégique, le FPI projette de développer de manière durable les chaînes de valeur agricoles, animales et l’aquaculture dans cette partie du pays, particulièrement les provinces du Kasaï Oriental, Kasaï central, Lomami et Sankuru.

Les objectifs de l’étude
L’étude confiée à l’IITA propose des orientations stratégiques pour le développement de chaînes de valeur agricole et de projets prioritaires afin de contribuer au développement du secteur agricole et rural dans ces provinces des provinces. Concrètement, il s’agit de : garantir la sécurité alimentaire, contribuer à la croissance économique de la région et assurer le ravitaillement des zones urbaines comme Kinshasa.
L’étude prévoit également de renforcer l’efficacité des interventions du FPI dans le Kasaï, pour une plus grande contribution au développement économique du pays, a souligné le Directeur Général du FPI, Patrice Kitebi, lors de l’atelier de vendredi dernier.
Pour sa part, l’IITA, qui a réalisé cette étude, croit fermement en la volonté du FPI dans son engagement à renforcer l’efficacité de ses interventions pour une plus grande contribution au développement économique du pays. Le Dr Zoumana Bamba, Représentant résident de ll’IITA en RDC, en est convaincu.

Les actions étendues du FPI dans le grand Kasaï
Cette nouvelle étude stratégique vient se greffer à d’autres projets initiés et suivis par le FPI pour appuyer le Programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités lancé en octobre 2019. Ce programme a pour but de sortir de la pauvreté 20 millions de Congolais vivant en milieu rural et périurbain dans les 145 territoires du pays.
Depuis une année, en effet, le FPI a financé un projet de renforcement des capacités de transport fluvial pour renforcer le flux des échanges économiques entre les provinces. Objectif : déboucher sur l’intégration de l’espace économique national.
Dans ce cadre, le FPI entend, à travers cette étude stratégique, rentabiliser le travail fluvial. Pour cela, le défi est de voir les chaînes de valeur agricoles atteindre un niveau avancé de développement.
Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
8 + 9 =