E.R. SHADARY PROPOSE UN « PROGRAMME PRO-CONGOLAIS »

Spread the love

Renfoncement de l’autorité de l’Etat et aménagement de la gouvernance publique, construction d’une économie diversifiée et compétitive, lutte contre la pauvreté et accès aux besoins sociaux de base, renforcement du rôle géostratégique de la RDC. Tels sont les quatre axes du programme de gouvernement du candidat à la présidentielle 2018, Emmanuel Ramazani Shadary, programme présenté lundi 19 novembre 2018 dans un salon Congo (Pullman Hotel) qui a refusé du monde.

Coût du programme : Usd 85,68 milliards sur cinq (5) ans. Et au centre de son action : l’homme congolais. « Je fonde la vision qui porte mon action sur la valorisation de l’homme congolais, de sa fierté, et de sa dignité » Abordant le premier axe de son plan de développement de la République démocratique du Congo, Ramazani Shadary a expliqué qu’il entend ici, garantir la protection du citoyen congolais et de ses biens sur toute l’étendue du territoire national. Pour ce faire, il a promis de poursuivre la réforme de l’armée et de la police, notamment à travers le renforcement de leurs effectifs et  l’amélioration de leurs soldes et conditions de vie.

Quant à la Gouvernance, Ramazani Shadary a brandi le bâton annonçant qu’il allait mener une lutte acharnée contre toute forme d’infraction aux règles et lois du pays, notamment la fraude, la corruption et l’impunité. «Je veillerai à ce que toute forme de violation des règles, dont le clientélisme, l’abus du pouvoir, l’impunité, la corruption, la fraude à tous les niveaux par des personnes physiques ou morales, étrangères et congolaises, soient strictement sanctionnés conformément aux lois des République», a promis Ramazani Shadary.

Coût de réalisation de cet axe de développement :Usd 11,91 milliards.

Pour un coût global de Usd 56, 74 milliards,  le candidat Président du FCC s’engage, à travers le second axe de son programme, à capitaliser les atouts du secteur minier à travers le nouveau code régissant ce secteur. Il entend également accélérer la relance de l’agriculture,  capitaliser les secteurs des PME et du tourisme.

Au volet social de la lutte contre la pauvreté et la facilitation de l’accès aux besoins sociaux de base, le candidat du FCC compte affecter Usd 12,5 milliards. Avec ces moyens  Ramazani Shadary compte amorcer et/ou poursuivre certaines réformes, notamment dans le secteur de l’éducation nationale avec, en toile de fond, l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire, et  la restauration de la bourse d’études au niveau universitaire. La santé ne sera pas en reste, car des actions seront menées pour assurer à la population un accès aux soins médicaux de qualité. L’emploi non plus, car Ramazani Shadary compte améliorer les conditions salariales des fonctionnaires et créer au moins 100.000 emplois par an.

La circulation des biens et des personnes et la fluidification de l’activité économique est aussi au programme avec la projection de construction de grands axes routiers et la modernisation des aéroports. Ainsi donc, le candidat Président Shadary envisage, au plan des infrastructures, de construire – pour le cas de Kinshasa – une autoroute reliant le Kingabwa  à  l’aéroport international de N’djili et celle reliant les communes de Kasa-Vubu  et Bumbu. Il compte également poursuivre les travaux de modernisation de l’aéroport de N’djili. Les routes de connexions provinciales sont également dans son programme.

Emmanuel Shadary a, par ailleurs, souligné le rôle géo stratégique de la RDC sur l’échiquier sous-régional, régional et international dans le quatrième axe de son programme auquel il compte affecter Usd 4, 53 milliards. Sur cet axe, il compte aborder trois domaines, à savoir : la mise en place des stratégies de mobilisation des  financements, le renfoncement de la diplomatie et la coopération ainsi que l’amélioration de la participation de la diaspora au processus de développement du pays.

Commentant ce programme, Emmanuel Ramazani Shadary a déclaré que « Ces axes stratégiques devront donner lieu à plusieurs projets qui seront déclinés et mis en œuvre par le futur gouvernement. Ils fixent le cap vers l’émergence 2020 puis vers le statut de pays développé en 2030 ». Pour ce faire, il a estimé que « le soutien de tous les congolais à ce programme électoral permettra à notre peuple, aux hommes d’affaires de différentes nationalités ainsi qu’à tous nos partenaires bilatéraux et multilatéraux de mieux tirer profit des efforts inlassables consentis par tous pour la relance de l’activité économique et sociale à travers le pays».

Au terme de toutes ces explications de son programme, Emmanuel Ramazai Shadary a proclamé son attachement à sa mère-patrie et sa ferme volonté à la servir, une fois élu à la magistrature suprême. « La vision de mon programme reflète mon attachement au Congo que j’aime, qui m’a tout donné, qui m’a tout appris et que je voudrais servir avec loyauté », a-t-il dit.

Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
4 × 1 =