DEUX ISRAELIENS NON IDENTIFIES INTERCEPTES A LA PRIMATURE

Spread the love

Deux sujets israéliens ont été interceptés ce vendredi vers 10 heures sur le site de la Primature, cabinet du Premier ministre. Les deux expatriés, dont l’identité n’a pas été révélée par nos sources, ont été trouvés sur le tronçon de l’avenue du fleuve longeant la concession de la Primature, côté fleuve Congo.

Nos sources indiquent que ces étrangers étaient accompagnés par des militaires congolais dont l’un était en tenue d’une unité spéciale de l’armée congolaise. Interrogés par la sécurité de la Primature sur leur présence en ce lieu, les israéliens se sont interdits toute déclaration. Par contre, une brève altercation verbale s’est produite entre les agents de sécurité de la Primature et les accompagnateurs de ces sujets israéliens. Ces accompagnateurs auraient laissé entendre qu’ils n’avaient de compte à rendre à personne.

Après ce bref incident, la sécurité de la Primature a relâché ses visiteurs suspects en leur demandant de s’éloigner du site.

Côté fleuve, la Primature est accessible à partir du Palais de la Nation duquel elle est séparée par une barrière du reste très rarement franchie. Toutes les visites s’opèrent par le sens contraire où est positionné un dispositif de contrôle. Personne, ici, n’a vu passer l’équipe des israéliens dont on s’interroge encore sur leur mission et leurs intentions.

On rappelle que très récemment, le cortège du Premier ministre avait été intercepté sur l’avenue Mondjiba au niveau de la galerie Saint Pierre au motif qu’il avait violé le sens contraire. Les agents de la police de roulage commis à ce lieu venaient de s’entretenir, quelques instants plus tôt, avec le Général Sylvano Kasongo qui était reparti par le même sens contraire, alors que les communications de la police captaient l’annonce du passage imminent du Premier ministre.

Comme à plusieurs occasions précédentes à ce même tronçon, le cortège du Premier ministre était aiguillonné ce jour-là sur ce sens contraire par des agents de la circulation routière au sortir du pont Dag Hammarskjöld. Cette fois-là, son cortège a été immobilisé pendant près de dix minutes, le temps des conciliabules plutôt animés avec les policiers de roulage.

La situation de ce vendredi se produit en cette période de vives tensions politiques entre les institutions de la République, alors que le chef de l’Etat doit adresser un message à la Nation ce jour même à une heure que ses services n’ont pas encore communiquée.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
15 × 17 =