LA SOCIÉTÉ CIVILE MARCHE A GOMA CONTRE L’INSÉCURITÉ

Spread the love

La société civile de Goma (Nord-Kivu) a organisé, ce lundi 11 mars 2019, une marche pacifique pour dénoncer l’insécurité qui ne cesse de croitre dans cette ville. Une centaine de personnes ont ainsi manifesté leur colère au regard surtout du bilan d’au moins 25 morts enregistrés à Goma en un mois.

Sous l’encadrement de la police, les manifestants sont partis du rond-point « Singer » au gouvernorat de la province en passant par le rond-point des banques. Dans le mémorandum qu’ils ont adressé au Gouverneur intérimaire Feller Lutahishirwa, ils ont demandé, entre autres, le départ immédiat du Maire de la ville de Goma, de l’auditeur militaire supérieur et du commissaire provincial de la police, tous jugés incompétents face à cette situation d’insécurité. Ils lui ont également demandé de prendre effectivement en charge cette situation afin de mettre fin à ces tueries aveugles.

Au terme d’une réunion d’évaluation mercredi dernier, le Maire de la ville de Goma a attribué cette situation d’insécurité « aux enfants » de la ville qui agissent de connivence avec des milices locales, voire même avec des éléments des FDLR et de l’ADF. Ceux-ci, avait-il ajouté, sont fondus dans la population ou vivent au bord du lac où ils se font passer pour des pêcheurs, mais sévissent le moment venu.

PDM

Leave a Comment

Résoudre : *
17 + 14 =