RDC/KINSHASA : RETOUR SUR LES CADAVRES DE LEMBO ET ILEMBWA A LA DGRK

Spread the love

A l’Assemblée provinciale de Kinshasa, les jours se succèdent et apportent sans cesse de la lumière sur ce qu’a été la gestion des finances de la ville-province ces dernières années. A la dernière plénière du début de cette semaine, Raoul Elenge, Directeur général de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), n’a pas dérogé à la règle. Entendu dans le cadre d’une question orale avec débat lui adressée par le député provinciale Charles Mbuta Muntu, il a fait des révélations sur la situation dont il avait héritée du comité sortant dirigé alors par Narcisse Lembo et Dido Ilembwa, anciens Directeur Général et Directeur Général Adjoint.

Ceux-ci, a dit Raoul Elenge, ont laissé une dette de plus de 5 milliards de Francs congolais ainsi que 4 mois d’arriérés de salaires. L’actuel DG de la DGRK a été appelé à éclairer l’Assemblée provinciale sur, entre autres, le coulage des recettes évalué à plusieurs milliers de dollars, l’existence ou non des convention extra-légale qui lieraient la DGRK aux sociétés Mino Congo et Midema. Les premières révélations faites ne seraient qu’indicatifs, car Raoul Elenge avait sollicité 3 jours pour préparer ses réponses aux questions des députés provinciaux.

On rappelle que Narcisse Lembo et Dido Ilembwa avait été arrêtés et détenus, pour détournements des deniers publics, à la prison centrale de Makala en octobre 2017 suite à une action de  Luzolo Bambi, alors Conseiller spécial de l’ancien chef de l’Etat en matière de Lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent. Ils avaient été relaxés quelques semaines plus tard.

JDW

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
27 ⁄ 3 =