GOUVERNEURS DE PROVINCE : MUYEJ EN TETE DU TOP 10

Spread the love

L’institut des sondages d’opinion « Les Points » vient de rendre public son rapport de sondage sur la perception des Congolais sur leurs différents gouverneurs des provinces, cent jours en moyenne après leur investiture par les assemblées provinciales. Le rapport révèle que sur les 26 provinces, seulement 10 d’entre eux émergent et jouissent de l’estime des populations selon leurs provinces. A leur tête, Muyej Mangez Mans, Gouverneur du Lualaba.

Ci-dessous les données indicatives sur les côtes des 10 Gouverneurs les plus appréciés.

 

Enseignements généraux

Certains sont à leur premier exercice, d’autres sont à leur deuxième exercice. Ils ont tous été investis sur ordonnances présidentielles depuis un peu plus de trois mois. Mais ils sont loin d’avoir la même vision de la gestion de leurs provinces respectives. Au nombre de vingt-six, seuls 10 gouverneurs de provinces convainquent leurs administrés de par leur gestion. C’est du moins ce que révèle notre baromètre réalisé sur l’ensemble du territoire national du 26 au 27 août 2019.

 

  1. Richard Muyej (Lualaba)

D’après ce sondage, Richard Muyej Mangez Mans du Lualaba est le gouverneur le plus actif et le meilleur de tous. Il bénéficie de 86% d’opinions favorables auprès de ses administrés. La stabilité de la situation sécuritaire, l’amélioration de la situation sociale, l’augmentation du niveau de vie de la classe moyenne; la création des emplois ; diversification de l’économie sans oublier la réalisation de gigantesques infrastructures sont les principaux positifs de son action.

Bien que la province soit réputée minière, la population reconnaît les efforts fourni par le Gouverneur Muyej sur le plan touristique ; agriculture et l’éducation de la jeunesse.

A cela s’ajoute la part considérable de la province du Lualaba dans le budget National (52% selon le rapport de l’ITIE RDC 2016) publié récemment.

  1. Jean Maweja Muteba (Kasaï Oriental)

Contre toute attente, l’image du gouverneur Jean Maweja Muteba de la province du Kasaï Oriental demeure excellente auprès de ses administrés selon les données récoltées sur terrain lors de ce sondage.

Il est classé deuxième gouverneur de la Rdc avec 64% d’opinion favorables, ceci s’explique notamment par les actions de grande envergure qu’il a posées.

Celles-ci ont été résumées en cinq points ci-dessous : mobilisation des recettes de l’Etat, afflux concret des investisseurs ; lutte contre la corruption ; construction de la route Kabeya Kamwanga et ravitaillement du DAIPN Lukelenge.

Aussi, sur le secteur de la sécurité, la population du Kasaï-Oriental apprécie-t-elle les efforts fournis tout comme dans la desserte en eau potable où l’eau a repris son chemin dans les robinets séchés depuis des années.

En ce qui concerne le ravitaillement du DAIPN Lukelenge, les masses silencieuses se disent satisfaites de la remise devenue régulière de poussets pondeuses et de chairs achetées à l’étranger révitaller cette ferme abandonnée depuis plus de 30 ans par les gouverneurs qui se sont succédés à la tête de la province du Kasaï-Oriental.

 

  1. Gentiny Ngobila (Kinshasa)

Gentiny Ngobila de la ville province de Kinshasa arrive à la troisième place de ce baromètre avec 63% d’opinions favorables. A son actif, les kinois retiennent entre autres le lancement de l’opération « Kin Bopeto » visant à assainir la capitale congolaise; la lutte contre les tapages diurnes et nocturnes notamment en interdisant l’ouverture de bars et autres débits de boissons pendant la journée, etc.

 

  1. Jacques Kyabula Katwe (Haut-Katanga)

Jacques Kyabula Katwe du Haut-Katanga arrive à la quatrième place avec 59% d’opinions essentiellement pour ses efforts en vue du renforcement de la situation sécuritaire. A ce propos, des répondants reconnaissent que le gouvernement provincial fournit des efforts en dépit de la persistance de certaines poches de banditisme.

 

  1. Jean Bamanisa (Ituri)

Jean Bamanisa de l’Ituri arrive à la cinquième place de ce baromètre avec 58% d’opinions favorables. Ses administrés apprécient particulièrement les efforts du gouvernement provincial dans la pacification de la province. A cet effet, ils notent que plus de 800 éléments de FRPI (Force des résistances patriotiques de l’Ituri) sont rapatriés au nouveau site de pré-cantonnement de ces anciens combattants à Aziza, une localité située dans le territoire d’Irumu. Pour en arriver là, le Gouverneur Jean Bamanisa a entrepris une série d’actions tant au niveau national que local pour d’une part, sensibiliser les autorités nationales à prendre à bras le corps la question de la sécurité dans sa province et de l’autre, rassurer les anciens combattants sur leur sécurité une fois dans le pré-cantonnement.

 

  1. Augustin Musafiri (Maniema)

Augustin Masafiri Myoma du Maniema arrive à la sixième place avec 55% d’opinions favorables. A son actif, ses administrés retiennent comme grande action la reddition des miliciens « Maï-Maï Malaïka » qui, ont déposé les armes à Salamabila.

 

  1. Wale Lofungola (Tshopo)

Louis-Mari Wale Lofungola de la Tshopo arrive à la septième place de ce baromètre avec 53% d’opinions favorables. A son actif, la population de sa juridiction note comme principale grande réalisation la réhabilitation du Boulevard du 30 juin, artère principale de la ville de Kisangani, dans son tronçon compris entre le bureau de la SOKIMO et le rond-point du Pont Tshopo en passant par le rond-point Comboni. Les sondés estiment que c’est bon signe sur la volonté du Chef de l’exécutif provincial de la Tshopo de réhabiliter les infrastructures de sa province.

 

  1. Christophe Nangaa (Haut-Uélé)

Christophe Nangaa du Haut-Uélé arrive à la huitième position avec 52% d’opinions favorables. Il bénéficie d’une sorte de présomption de compétence car, les répondants qui lui sont favorables sont séduits non pas par ce qu’il a fait mais plutôt par son programme qu’il a présenté mi-août dernier à l’Assemblée provinciale. Chiffré à 851 millions de dollars, celui-ci est centré sur la bonne gouvernance sous-tendue sur 5 piliers à savoir, le renforcement de l’autorité de l’État; la réhabilitation et construction des infrastructures de base; mettre des efforts sur le fondement d’une économie diversifiée et idéale ; la promotion de l’accès aux services sociaux de base et des ressources naturelles, protection de l’environnement et de l’écosystème.

 

  1. Théo Ngwabidje (Sud-Kivu)

Théo Ngwabidje du Sud-Kivu arrive à la quatrième place avec 52% pour essentiellement ses efforts pour venir en aide aux sinistrés de différents drames.

 

  1. Pancrace Boongo (Tshuapa)

Pancrace Boongo, gouverneur de la province du Tshuapa qui, ferme la manche de ce baromètre avec 50%d’opinions favorables.

(Source : Les Points)

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
5 + 5 =