LE FPI RENFORCE LES CAPACITÉS DE SES CADRES SUR LA TPI

Spread the love

Mobiliser plus pour mieux financer, tel est l’engament du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) pour son programme 2018-2020. Pour y parvenir, le catalyseur de l’industrie congolaise réunit tous les moyens dont le renforcement des capacités de ses cadres et agents.

C’est ce qui justifie la tenue, depuis lundi 11 mars 2018 à Matadi (Kongo central), d’un atelier résidentiel pour le renforcement des capacités des responsables des entités provinciales et autres cadres sur la mobilisation et la gestion de la taxe de promotion de l’industrie (TPI), première source des moyens d’intervention du FPI en faveur des promoteurs industriels. A travers cet atelier, le FPI  voudrait matérialiser sa vision quant à l’optimisation de la mobilisation des ressources internes (principalement la TPI) et externes, ainsi qu’au renforcement du recouvrement des prêts.

Objectifs, selon le service de communication du FPI : « réaliser des investissements de viabilisation et de prévisualisation dans les zones des projets à financer, réaliser des projets d’investissement du secteur privé suivant le développement des chaînes de valeur ; des projets structurants avec effets propagateurs sur l’agro-industrie, (ainsi que) des recherches appliquées susceptibles d’avoir un impact sur l’industrie locale ».

Les travaux de cet atelier, qui vont durer trois jours, vont aussi procéder à « la vulgarisation des instruments juridiques d’orientation de la mobilisation de la TPI et la mise en place des stratégies de suivi, recouvrement et contrôle comptable et technique de cette taxe ».

A l’ouverture de l’atelier, Boniface Kasembe, Directeur général adjoint du FPI, a placé cet exercice dans le cadre du réarmement technique des différents chefs d’entités du FPI « pour les amener à s’impliquer davantage dans la mobilisation de la TPI ». Le FPI, a-t-il dit, a constaté une amélioration de cette mobilisation qui est passée d’une moyenne de 4 à 5 milliards de FC hier à 14,6 milliards de FC aujourd’hui.

« Mais nous voulons aller plus loin afin que ces recettes puissent nous permettre de financer des grands projets des chaînes de valeur et des projets structurants ». Dans cette perspective, il était important que tous les responsables des différentes entités aient la même connaissance et la même interprétation des lois qui sous-tendent la TPI.

Au terme des travaux de l’atelier résidentiel, de nouvelles assignations seront fixées aux entités provinciales, assignations à la réalisation desquelles les responsables de ces entités vont signer des contrats de performance.

Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
4 × 28 =