LE FCC SOUTIENT LES INSTITUTIONS PUBLIQUES ET LES VICTIMES DES CATASTROPHES ET ATTAQUES ARMÉES

Spread the love

Les lampions se sont éteints jeudi 28 décembre 2019 à Mbuela Lodje, territoire de Madimba dans le Kongo Central, sur la retraite politique d’évaluation du Front commun pour le Congo. Pendant trois jours, les membres de la conférence des présidents ainsi que du comité stratégique de cette plate-forme majoritaire ont scruté leur marche depuis le sortir des élections ainsi que leur coalition avec le Cap pour le changement (CACH) afin de mieux projeter l’avenir.

Plus concrètement, et selon le communiqué final ayant sanctionné les travaux, les participants ont examiné l’organisation et le fonctionnement, ainsi que les référents idéologiques et programmatiques de leur plate-forme. Ils ont également abordé les questions relatives au fonctionnement des institutions issues des élections et de la coalition FCC-CACH, ainsi qu’aux préoccupations sociales et sécuritaires divers de la population.

Tout en réservant la primeur des recommandations à leur autorité morale avant leur restitution publique, les sociétaires du FCC ont exprimé leur loyauté à Joseph Kabila pour son initiative de cette retraite politique et son soutien manifesté à travers sa présence physique au dernier jour des travaux.

Même marque de soutien également aux institutions de la République ainsi qu’à la coalition FCC-CACH.

Le FCC a, par ailleurs, exprimé sa solidarité à la population affectée au cours de ces derniers jours, notamment par les tueries de Beni, Uvira et Fizi ainsi que par les catastrophes naturelles. La plate-forme kabiliste a, pour cela, exprimé son soutien aux forces de sécurité et de défense avant d’inviter les institutions publiques à prendre les mesures qui s’imposent pour arrêter les violences et apporter l’aide humanitaire nécessaire aux victimes de ces attaques et catastrophes.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
1 × 27 =