SUD-KIVU : THEO NGWABIJE SATISFAIT DE L’AQUACULTURE EN CAGE DANS LE LAC KIVU

Spread the love

Depuis un peu plus d’une année, le Fonds de promotion de l’industrie soutient un projet d’aquaculture en cage sur le lac Kivu dans la province du Sud-Kivu. Mené en collaboration avec l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA) d’origine nigeriane, ce projet d’encadrement de la jeunesse vise, entre autres, la diversification de l’économie par la mise en valeur des ressources halieutiques nationales. Ce projet a fait des émules et inspiré les autorités provinciales du Sud-Kivu, au grand plaisir de la population.

Le Gouverneur de cette province, Théo Ngwabije a, en effet, organisé mercredi 24 juin 2020 une activité provinciale d’information et d’encouragement de l’élevage des poissons en cages sur le lac Kivu. L’événement, qui marquait aussi le lancement officielle de ces activités par l’autorité provinciale, s’est tenu en marge de la journée nation ale du poisson qui en était à sa 52ème édition. L’activité de ce jour a été consacrée à la récolte des poissons élevés par un certain nombre d’associations dont celles qui avaient bénéficié de l’appui financier du FPI pour exploiter l’aquiculture en cage.

Ces jeunes avaient, en effet, bénéficié, outre un fonds de roulement, des équipements tels que les cages, les filets, les alevins, les aliments pour poisson et bien d’autres accessoires de pêche. Cette récolte des poissons a permis de se rendre compte de la croissance encourageante de ceux-ci dans les cages aménagés sur le lac. Les poissons largués dans l’eau à poids zéro ont atteint le poids de maturité, soit au moins 500 grammes.

Animateur de la journée de la pêche dans le Sud-Kivu, le Gouverneur Ngwabije a salué toutes ces initiatives qui apportent une valeur ajoutée dans la pisciculture, notamment par la promotion de la chaine commerciale et le développement des alevins au Sud Kivu. Il a reconnu que ce projet « pourrait, dans la mesure du possible, atténuer le taux de chômage, et favoriser l’emploi des jeunes en diminuant la sous-alimentation de la population. Le représentant de l’IITA a, de son côté, recommandé aux autorités provinciales d’approfondir des études environnementales dans le lac Kivu afin de trouver des solutions aux problèmes qui écourtent la durée de vie des poissons et limitent leurs productions pour répondre suffisamment aux attentes de la population.

Réunis au sein de l’Union pour le Développement des Pêcheurs de Tilapia au Kivu (UDPTK/Honga), les jeunes aquaculteurs en cage ne cessent de saluer cette initiative qui figure parmi les projets du programme d’urgence des 100 premiers jours du Chef de l’État.

La RDC a célébré la 52ème journée nationale de la pêche sous le thème de « la gestion durable des ressources halieutiques pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté ».

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
17 − 6 =