SONDAGE LES PONTS : PATRICE KITEBI, MANAGER DE L’ANNEE 2020

Spread the love

L’année 2020 s’est terminée dans la douleur tant aux plans social, politique que sanitaire en République Démocratique du Congo. Elle aura été marquée, comme partout dans le monde, par la pandémie de Covid-19 dont la deuxième vague continue à faire des dégâts.

La cohésion institutionnelle n’a pas été au rendez-vous au cours de l’année qui s’achève en RDC. La crise politique a atteint son paroxysme avec la déclaration officielle de la fin de la coalition Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) et la déchéance du Bureau de l’Assemblée nationale chapeauté par Jeanine Mabunda. Celle-ci a été d’ailleurs désignée comme étant l’événement politique le plus marquant de l’année.

Sur le plan judiciaire, les congolais auront été marqués par le procès du programme de 100 jours et sa série des condamnations dont celle du Directeur de Cabinet  du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe.

Dans les provinces, quatre Gouverneurs ont gagné des étoiles en plus de celles qu’ils avaient déjà. Il s’agit de Jacques Kyabula du Haut Katanga ; Richard Muyej du Lualaba ; Carly Nzanzu du Nord-Kivu et Zoé Kabila du Tanganyika.

Au Gouvernement, le Top 10 de l’année se présente de la manière suivante : Claude Nyamugabo (Environnement et développement durable), Julien Paluku (Industrie) ; Yolande Ebongo (Fonction publique) ; Jean-Baudoin Mayo (Budget) ; Néné Nkulu Ilunga (Emploi, Travail et Prévoyance Sociale) ; José Mpanda (Recherche Scientifique) ; Jonathan Bialosuka (Pêche et élevage) ; Pius Mwabilu (Urbanisme et Habitat) ; Thomas Luhaka (ESU).

Les mandataires publics de l’année sont Patrice Kitebi (FPI) ; Lucien Bonyeme Ekofo (Sonas) ; Victor Tumba Tshikela (OVD) ;   Agnès Mwad (CNSS) ; Maurice Tshikuya (INPP).

Dans la presse, Cristian Lusakweno et Israël Mutombo se sont partagé la plume d’or. Le premier pour le professionnalisme de sa radio (Top Congo FM) et le second, pour  son émission (BOSOLO NA POLITIK OFFICIEL).

2020 aura été une année  noire à cause de la pandémie de Covid-19 et son lot de mort à la présidence de la République. Mais, les congolais auront été plus affectés par le décès tragique de Sindika Dokolo à Dubaï.

Ce sondage quantitatif a été réalisé du 14 au 25 décembre 2020 par la méthode des quotas(sexe, âge, profession, tendances politiques et provinces d’origine) sur un échantillon de 1.000 personnes, représentatives de la ville de Kinshasa et des chefs-lieux des provinces, âgés de 18 ans et plus. La récolte des données a été réalisée par le mode de face à face.

(Les Points)

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
5 × 21 =