CONJONCTURE : LE CADRE MACROECONOMIQUE A ETE MAITRISE EN 2020

Spread the love

Il s’est observé une certaine accélération de la formation des prix sur le marché en cette fin d’année. C’est le constat fait ce mercredi lors de la réunion de conjoncture hebdomadaire présidée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga. Une situation qui, selon le compte rendu du VPM et ministre du budget  Baudouin Mayo, est due aux spéculations liées aux festivités de fin d’année.

Au cours de la même réunion, qui a également connu la participation des délégués de la FEC et de l’ANEP, il a été noté que l’inflation annuelle s’est situé à 15% pour l’année 2020 contre une projection de 7%. L’écart est dû aux effets de la pandémie du Covid-19. Mais, qu’à cela ne tienne, le comité de conjoncture note que les efforts du Gouvernement Ilunkamba ont été appréciables tout au long de l’année grâce au management du Premier ministre Sylvestre Ilunga dans la maîtrise du cadre macroéconomique.

Le chef du Gouvernement avait, en effet, fait signer un pacte de stabilité macroéconomique et monétaire entre le Gouvernement et la Banque centrale pour ce faire. Ce pacte permet, depuis lots, de ne plus recourir aux avances de la banque centrale ni au financement monétaire (planche à billet).

Ce pacte a également permis d’encadrer le taux de change qui est demeuré stable autour de 1900 FC le dollar à l’officiel et contre 2000 au parallèle.

Toutefois, le Gouvernement Ilunkamba a réalisé un déficit budgétaire avoisinant 900 milliards des Francs Congolais ; un déficit largement occasionné par les effets de la pandémie du Cpvod-19 à cause toujours des effets de la Pandémie de la COVID 19. Cependant, ce déficit a été entièrement comblé par les financements de la Banque Centrale du Congo, les bons du trésor et les appuis budgétaires du FMI.

Sylvestre Ilunga a, d’ailleurs, remercié le FMI pour son soutien apporté aux finances de la RDC.

Sur un autre volet, la réunion du comité de conjoncture de ce mercredi, la toute dernière de l’année 2020, a constaté une baisse des exportations par rapport au volume considérable des importations, surtout des produits viviers.

Dans le secteur minier, le comité de conjoncture a noté que la RDC a réalisé des grandes productions autour de 1,400 millions de tonnes de cuivre  par rapport à l’année 2019. En revanche, les exportations des produits miniers ont quelque peu baissé. Le Cobalt dont le prix se situe à 32 mille dollars américains la Tonne Métrique se comporte bien sur le marché.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
5 − 1 =