SHADARY AU GRAND KATANGA : PACTE POUR LA VICTOIRE

Spread the love

Lubumbashi, Likasi (Haut—Katanga) ; Kolwezi (Lualaba) ; Kamina (Haut-Lomami) ; Kalemie (Tanganyika). Tel est l’itinéraire emprunté par le candidat Président de la République Emmanuel Ramazani pour aller à la rencontre de ses compatriotes du grand Katanga afin de communier avec eux et engager une alliance pour la victoire prochaine. Le grand Katanga est, en effet, une ancienne province mère pour Shadary qui y a effectué ses études universitaires avant d’y effectuer ses premiers pas dans l’enseignement.

En effet, Emmanuel Shadary a décroché son diplôme d’Etat à Kalemie. Il a aligné cinq distinctions en sciences politiques à l’Université de Lubumbashi. Il a été co-fondateur et administrateur général à l’ISTCA à Kalemie, dans le secteur privé de l’enseignement supérieur et universitaire en 1988. C’est pour cette raison qu’il a débuté sa campagne dans cette partie du pays. Il l’a signifié aux lushois avant de le répéter à Likasi puis à Kolwezi.

Déterminé à poursuivre l’œuvre de reconstruction et de modernisation de la RDC lancée par Joseph Kabila, Ramazani Shadary a sollicité le soutien des Lualabais lors de son meeting populaire du 27 novembre 2018 au stade Diur de la commune de Manika à Kolwezi. « Je suis un fils du terroir », a-t-il lancé à la foule avant de poursuivre : « Notre province est riche. Cette richesse vous appartiendra. Aidez-moi à gagner ces élections », a déclaré Emmanuel RAMAZANI.

« Je ne suis pas allé à l’étranger chercher le pouvoir. M’zee Laurent Désiré KABILA nous répétait : « Ne jamais trahir le Congo » », ajoutera-t-il face à une foule électrisée.

Fin connaisseur de la province, Emmanuel Ramazani Shadary a déclaré qu’il connait les problèmes du Lualaba avant de s’engager à y faire face pour les résoudre « Je sais qu’il y a le problème des routes. La population n’a pas accès à l’eau potable et à l’énergie électrique. Les jeunes sont sans emploi. Le Président Joseph Kabila a permis la révision du Code minier afin que tous les Congolais prennent part à l’activité minière, cela grâce à la clause de sous-traitance ». Dans la même perspective, il a promis de lutter contre la corruption et le détournement des deniers publics.

Mercredi 28 novembre, Emmanuel Ramazani a posé ses valises à Kamina, dans la province du Haut-Lomami. Ici aussi, il a communié avec la population dans un stade archicomble. Ramazani Shadary a loué la bravoure et les valeurs du peuple lubakat qui a aussi donné à la RDC des hommes et des femmes de valeur comme Laurent-Désiré Kabila et Joseph Kabila. Sollicitant les suffrages de ce peuple, il a déclaré : « Vos voix en ma faveur vont me permettre de booster, en tant que Chef de l’État, le développement de cette province issue du démembrement du Grand Katanga ». Celui que l’on appelle affectueusement « coup sur coup » s’est engagé à tout faire pour relever le social de la population, notamment avec la gratuité de l’enseignement primaire et les facilitations pour les études supérieures et universitaires. Il n’a pas oublié l’eau et l’électricité, la sécurité des personnes et leurs biens, la maîtrise des prix du maïs qui est la principale denrée alimentaire ici.

Dans l’immédiat, il a pris en charge tous les frais connexes des étudiants de l’université locale. Un discours et un geste qui ont été apprécié à leur juste valeur. Au point qu’à l’issue de son meeting, Shadary a reçu des autorités coutumières des symboles du pouvoir traditionnel.

Même ferveur à Kalemie, dans le Tanganyika, où i est arrivé jeudi 29 novembre. Fils du terroir, il a rencontré ses compatriotes au stade Sendwe où lui-même jouait au football dans sa jeunesse. « Mettre fin à l’insécurité sous toutes ses formes, au banditisme urbain, aux tracasseries administratives sur les motards et autres hommes d’affaires, réhabiliter le chemin de fer ainsi que les routes de desserte agricole, sanctionner les corrupteurs et les corrompus », tels sont les thèmes qu’il a développé devant une foule en liesse qui, mains levées, a promis de voter pour le candidat n°13.

Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =