NEW-YORK : LA RDC DÉCLINE UNE RÉUNION « SUSPECTE »

Spread the love

La délégation congolaise à la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations-Unies qui se tient à New-York a décliné l’invitation lui adressée pour participer à une réunion de haut niveau sur la RDC. La réunion est prévue pour le vendredi 28 septembre 2018. L’Ambassadeur Barnabé Kikaya Bin Karubi, Conseiller diplomatique principal du Président Joseph Kabila, a expliqué que la délégation congolaise n’a pas été associée à la préparation de cette réunion dont elle ignore, du reste, les termes de référence.

« La RDC ne connait rien sur cette fameuse réunion », a déclaré Kikaya en substance, ajoutant que la délégation congolaise ignorait également l’ordre du jour et les objectifs de ladite réunion. « On ne sait pas si l’ordre du jour concerne les mines, la construction des routes ou les élections », a-t-il encore fait remarquer, évoquant par là une réunion plutôt suspecte.

Cette nouvelle déconvenue sur la RDC avec les Nations-Unies n’est pas la première du genre. Il y a quelques mois, en effet, Kinshasa avait décliné sa participation à une réunion sur la collecte des fonds pour la situation humanitaire aux Kasaï consécutive à la guerre des Kamwina Nsapu. Le Gouvernement congolais s’était également vivement offusqué de la classification de cette situation humanitaire qui plaçait la RDC au même niveau alarmant que le Yemen ou la Syrie. Et Kinshasa avait maintenu sa position malgré les excuses du Secrétaire général adjoint de l’ONU et son engagement à faire corriger cette classification.

Pour cette nouvelle occasion, la réunion convoquée à New-York sans l’implication de la délégation congolaise intervient au moment où s’observe un rush aussi diplomatique que médiatique et des organisations internationales sur la situation en RDC, plus particulièrement le processus électoral. Des reportages se multiplient dans les médias occidentaux, tandis que les Nations –Unies ploient sous le poids de différentes délégations, aussi bien d’Ong congolaise et internationales que des politiciens congolais.

Kinshasa a décliné tout financement extérieur de ces élections, mais il s’observe de fortes pressions visant à contrôler ce processus pour des raisons inavouées.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
30 − 25 =