RETRAIT DE LA MONUSCO : PRETORIA REJOINT KINSHASA

Spread the love

L’Afrique du Sud se range aux côtés de la RDC pour demander à la Monusco de présenter son plan de retrait définitif, estimant que la RDC peut désormais se prendre en charge sur le plan sécuritaire.

La République Sud-Africaine se range du côté de la RDC pour demander le retrait progressif de la mission onusienne. La ministre sud-africaine des relations internationales, Mme Lindiwe Sisulu, l’a déclaré ce mardi 16 octobre 2018 à Kinshasa au sortir d’une audience lui accordée par le Président Joseph Kabila à qui elle était allée faire le rapport des travaux de la 11ème  session ordinaire de la grande commission mixte RDC-RSA tenue du 15 au 16 octobre 2018 à la Cité de l’Union africaine.

«Nous avons endossé la position de la RDC», a déclaré la patronne de la diplomatie sud-africaine qui a également estimé que «la RDC peut se prendre en charge sur le plan sécuritaire». Cette position est issue de la convergence des vues aux travaux de la grande commission mixte où il a été noté que la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) devrait présenter son plan définitif.

Comme à plusieurs autres occasions antérieures, le Chef de l’Etat congolais avait réitéré cette demande du haut de la tribune de la 73ème session de l’Assemblée générale de l’Onu tenue fin septembre à New-York. « Vingt ans après le déploiement des forces onusiennes dans mon pays, et en raison de leurs résultats largement mitigés au plan opérationnel, mon Gouvernement réitère son exigence du début effectif et substantiel du retrait de cette force multilatérale (Monusco) », avait-t-il déclaré. Auparavant, Joseph Kabila avait rappelé ses observations de la 72ème session, indiquant que la RDC avait « réussi à inverser la tendance dangereuse au centre du pays et à améliorer significativement la situation, pendant qu’au Nord-Est, les efforts méritoires fournis par les forces de défense et sécurité nous permettaient de contenir les attaques terroristes ». Et de constater ensuite qu’aujourd’hui « la paix s’est consolidée au centre du pays » comme en témoigne le retour des familles autrefois déplacées du fait des violences.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =