Le DG ai  du FPI visite la société BAGS & SACS

Spread the love

Après une période mouvementée marquée par des pluies torrentielles qui ont rendu le travail presque impossible, couplée à la pandémie   de   coronavirus et d’autres défis, la société BAGS&SACS, installée dans la province du Kongo Central, a finalement lancé ses activités, il y a près de deux mois. Cette société peut, selon toute vraisemblance, se targuer d’être l’une des usines modernes opérant dans la production des emballages du ciment et des produits agricoles. Elle a bénéficié de l’accompagnement du Fonds de promotion de l’industrie -FPI- dans l’investissement et le financement.

Un fonctionnement fortement apprécié

C’est un signal fort et positif que lance le management du Fonds de promotion de l’industrie, une institution publique qui a pour mission l’industrialisation         de l’économie RD-congolaise. «Je suis très satisfait», a déclaré le Directeur général intérimaire du FPI Jean- Claude Kalenga Makonga après le constat encourageant à l’issu de visite qu’il a effectuée le lundi 25 juillet dans les locaux de la société SACS et BAGS à Kimpese, dans la province du Kongo Central. Le patron du FPI s’y est rendu, accompagné de quelques cadres et agents du FPI, afin de jauger le fonctionnement   de   l’usine. « Je suis agréablement surpris. L’espace que  je viens de visiter reflète le professionnalisme», a-t-il souligné avant d’affirmer au passage que cette entreprise n’a rien à envier aux autres sociétés de production qu’il a eu à visiter sous d’autres cieux. Les outils de travail trouvés dans cette usine s’alignent parfaitement aux normes internationales. Le numéro un du Fonds de  promotion de l’industrie qui s’est donné pour mission hardie de hisser les industries RD-congolaises au rang de leurs concurrentes internationales, a également fait savoir qu’au regard  de ce qu’il a eu à constater dans les installations de l’usine BAGS et SACS, en visitant toute la chaîne de production de celle-ci, des matières premières  aux  produits finis, l’usine fonctionne très bien, notamment grâce  à  son  laboratoire  qui  s’attelle sur   le   contrôle   de qualité. « Chaque étape est respectée jusqu’à présent», a rassuré le Directeur général par intérim du FPI, Jean-Claude Kalenga, revenant sur les clauses d’entente entre l’institution qu’il dirige et la société de production  BAGS  & SACs. «Nous sommes dans un cheminement commun qui fait que chaque étape est respectée par BAGS & SACS, ce qui nous permet en même temps de réaliser une de nos missions, notamment  celle de promouvoir l’industrie locale pour essayer de réduire tant soit peu les importations et créer surtout une intégration industrielle. Et nous avons déjà cela ici avec la production des sacs et tout autour nous avons des entreprises demanderesses de cette production », a expliqué Jean-Claude Kalenga, revenant à l’occasion sur l’objectif de voir le marché de cette entreprise s’étendre au-delà de la province du Kongo Central vers d’autres provinces, notamment vers la région du Grand-Katanga où les demandes sont également beaucoup plus pressantes.

Une vision du Chef de l’Etat qui prend forme

Bien que les données fournies par le FPI établissent le financement reçu par BAGS&SACS à hauteur d’USD 3,5 millions, le Directeur général intérimaire du FPI a assuré que ce projet a également bénéficié du soutien constant de la part du ministre Julien Paluku Kahongya ainsi que du Premier ministre et chef du gouvernement Sama Lukonde. Tous deux désireux de concrétiser la vision du Président de la République et Chef de l’État qui insiste sur le «concret». «Nous comptons sur notre gouvernement, comme l’a annoncé le ministre de l’Industrie Julien Paluku. Le Premier ministre pourra aussi voir le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi. Ceci est sa vision», a déclaré le DG Kalenga.

Une inspiration pour des entrepreneurs et industriels RD-congolais

« Le chef de l’État veut que nous soyons dans le concret et, ici, nous le sommes réellement car, nous produisons déjà localement», a-t-il ajouté.

La société BAGS&SACS peut-elle constituer une source d’inspiration pour les entrepreneurs et industriels RD-congolais? C’est ce qu’espère le Directeur général par intérim du FPI. Pour Jean-Claude Kalenga, «les entrepreneurs RD-congolais devraient suivre exemple sur BAGS&SACS car, elle crée des emplois». L’entreprise emploie déjà au moins 200 RD-Congolais, a-t-il révélé. Et de poursuivre: «il y a trois équipes. Si l’on considère l’ensemble des équipes, elles peuvent même aller jusqu’à 1200 employés». Jean-Claude Kalenga est également revenu sur la controverse autour du financement des entreprises tenues par les expatriés. « Les entreprises sont RD-congolaises.  Mais il y a aussi des expatriés à la peau blanche qui sont RD- Congolais dans l’âme. Et rien n’empêche les RD-Congolais qui ont beaucoup plus de moyens que même ceux qui viennent investir dans notre pays de se lancer dans des matières productives »,  a-t-  il exhorté. « Nous attendons qu’ils viennent avec des projets bancables pour l’industrialisation de notre pays au lieu de se plaindre sur la toile ou dans les médias. Nous sommes ouverts. Et qu’ils viennent chercher l’expérience et les conseils auprès de ceux qu’ils appellent les expatriés pour qu’ils investissent aussi dans le secteur de la production. Le pays est vierge. Nous les attendons dans nos guichets et nous allons les soutenir. Cela reste dans la vision du Chef de l’Etat qui voudrait créer des millionnaires dans notre pays » a-t-il  expliqué. Il est à noter que la société BAGS&SACS a une capacité de 4 millions de sacs produits mensuellement. La vente de ses emballages, de surcroîts, biodégradables et recyclables a été officiellement lancée par le ministre de l’Industrie, Julien   Paluku   Kahongya, le 25 mai 2022, à Kimpese, au Kongo Central. À en croire, Monsieur Hussein Ladha, promoteur du projet et qui s’est dit heureux de l’accompagnement et du suivi du FPI, ils ont fini avec le raccordement de la ligne électrique, l’installation des machines et la  formation  du personnel. « Je suis très satisfait. C’est ma huitième usine en Afrique dans six pays. Ce que j’ai vu ici est très encourageant pour l’avenir et pour tout le pays… Nous remercions le FPI et le ministère de l’Industrie. C’est grâce à leur soutien et à leurs encouragements que nous sommes arrivés à ce stade », s’est-il réjoui. La construction et l’installation de l’usine BAGS et SACS ont débuté en 2019. Les fortes pluies qui se sont abattues sur la région en décembre de la même année, suivies de la pandémie mondiale de Covid-19 et le confinement ont entraîné un retard important dans le début des travaux. De plus, l’un des plus grands défis rencontrés sur le terrain a été le problème de l’électricité. Ce problème a été résolu, il y a deux  mois, avec la construction d’une ligne de 10 kilomètres. Actuellement, la  société  a pu signer des contrats avec d’autres usines évoluant en RD-Congo, notamment celles du domaine de la cimenterie. Et le rôle du FPI dans ce projet a été d’accompagner cette entreprise dans l’investissement et le financement.

Tino MABADA ( article Africanews journal)

Related posts