HAUSSE DES PRIX : BANDUBOLA TRAQUE LES COMMERÇANTS VÉREUX DU HAUT-KATANGA

Spread the love

Après sa mise en garde faite jeudi aux opérateurs économiques véreux qui pratique la hausse des prix à la faveur de l’épidémie de coronavirus, le ministère de l’économie passe à la vitesse supérieure, surtout pour les opérateurs du Haut-Katanga. Tenez, un sac de farine de maïs est subitement passé de 34.000 Fc à 80.000 Fc à Lubumbashi, de 36.000 Fc à 60.000 Fc à Likasi et de 28.000 Fc à 68.000 Fc à Kasumbalesa. Impensable et il fallait remettre de l’ordre.

Pour ce faire, dans une lettre avec copie au chef de l’Etat et au Premier ministre, Acacia Bandubola saisit le Gouverneur du Haut-Katanga, Kyabula Katwe, pour lui signifier que « cette hausse vertigineuse des prix dans un temps record ne trouve aucune justification plausible », mais « interpelle chaque responsable sur le comportement spéculatif adopté par les opérateurs économiques qui offrent ce produit à la population ». De ce fait, Jacques Kyabula est instruit d’appliquer (…) les dispositions de la loi organique n°18/020 du 9 juillet 2018 relative à la liberté des prix et à la concurrence, qui stipule qu’en cas de rupture de l’équilibre du marché qui entraine une hausse excessive des prix, le Gouvernement fixe les prix des biens et services même dans les secteurs où les prix sont libéralisés ».

Le Gouverneur du Haut-Katanga est, à cet effet, instruit de procéder à un contrôle rigoureux des prix « afin de remettre les prix de la farine de maïs à leur niveau initial et de sanctionner les opérateurs économiques véreux qui pratiquent des prix illicites », tout en veillant à assurer l’approvisionnement régulier de la province en farine de maïs.

D’autre part, la ministre Acacia Bandubola demande au Président provincial de la FEC/Haut-Katanga, qui la lit en copie, « de sensibiliser ses membres afin qu’ils soient solidaires au Gouvernement de la République et à la population en adoptant une attitude responsable dans la pratique des affaires pendant cette période où notre pays est confronté à une crise sanitaire grave qui nécessite les efforts de tous e de chacun pour vaincre la pandémie covid-19.

Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
21 − 19 =