Formation du Gouvernement : inquiétudes et frustrations menacent l’USN

Spread the love


L’Union sacrée de la Nation survivra-t-elle à la formation de son tout premier gouvernement ? Des interrogations à ce sujet ne cessent de fuser au regard des inquiétudes et des frustrations des sociétaires quant aux attentes des uns et des autres par rapport aux dispositions partagées. Il s’agit de la représentativité, de l’inclusivité, mais surtout de la clé de répartition de départ qui prévoyait 1 ministère pour 8 députés à l’Assemblée nationale.

Inquiétudes sur les quotas des ministères
Ce jeudi soir, certains regroupements s’inquiètent de ce que, selon leurs informations, l’on s’acheminerait vers l’explosion de ce critérium en faveur des uns et au détriment des autres. Dans le camp katumbiste, qui revendique 72 députés, l’on apprend que le quota de 8 ministères prévus serait rabattu en deçà de 5, tandis que l’Udps, qui n’a guère plus de 32 députés, l’emporterait avec 8, soit le double de ce qui est censé lui revenir.
Mêmes inquiétudes du côté des transfuges du Pprd organisés en mosaïque. Selon Ngoyi Kasanji, cette mosaïque compterait 53 députés, ce qui correspond à 6 députés. Cependant, c’est transfuges disent n’avoir aucune information sur ce qui leur est réservé.

Attention à la manipulation
Vrai ou faux, toutes ces inquiétudes ? La question mérite bien d’être posée pour la classe politique congolaise très encline à la manipulation et à toute forme de moyens de pression pour atteindre l’objectif ciblé. Mercredi au sertir de son entretien avec le Chef de l’État, le Premier ministre a rassuré de de que les choses évoluent bien de son côté. Son souci majeur, a-t-il dit, est de s’assurer de tous les détails à prendre en compte dans la confection de son Gouvernement. Un gouvernement dont la sortie est annoncée pour avant la semaine prochaine, soit la dernière semaine du mois de mars.
JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
4 − 2 =