FCC : JOSEPH KABILA BOULEVERSE LES DONNEES

Spread the love

Depuis dimanche 1er juillet 2018, le Grand Hôtel Pullman voit défiler un certain nombre de personnalités politiques pour la signature de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo (FCC), une nouvelle coalition des forces politiques et sociales déterminée à gagner les élections prochaines à tous les niveaux. Pour la journée de dimanche dernier, la charte a été signée par Aubin Minaku pour le compte de l’actuelle Majorité Présidentielle, Bruno Tshibala pour le regroupement politique APCO, José Makila pour l’opposition signataire de l’accord de la cité de l’Union africaine et Maguy Kiala pour la société civile ainsi que plusieurs autres membres du gouvernement tels que Paul Kapika, Alexis Thambwe Mwamba, Dr Numbi ou encore Michel Bongongo, etc.

L’opération s’est poursuivie ce lundi 2 juillet 2018 avec les partis et regroupements politiques, les personnalités indépendantes et les représentants de la société civile.

A l’ouverture de cette signature dimanche dernier, Néhémie Mwilanya, Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, a fait savoir que « le FCC vise à donner au pays un Président, une majorité cohérente, stable et la plus large possible ». Cette méga plateforme est le fruit « des réflexions de ceux qui ont expérimenté les mérites de la cohésion nationale depuis le dialogue national de Sun City ayant facilité la réunification du pays, jusqu’au sursaut patriotique de la nuit de la saint Sylvestre qui ont permis de stabiliser politiquement le pays et de jeter les bases du consensus électoral en vue des élections du 23 décembre prochain, et qui, sous le leadership du Chef de l’Etat, Joseph KABILA KABANGE, ont décidé de renforcer notre démocratie, en lui dotant un des acteurs le plus représentatif : le Front Commun pour le Congo», a-t-il encore fait savoir. Et d’expliquer aussi que le FCC a l’ambition de conquérir démocratique du pouvoir en soutenant une seule candidature à la prochaine élection présidentielle, cela sur base d’un programme commun. Bien entendu, a-t-il souligné, chacun des sociétaires garde son identité, mais tout le monde se donnent des garanties de solidarité et de bonne foi.

D’ores et déjà, a poursuivie Néhémie Mwilanya, « le chef de l’Etat remercie les millions des Congolais anonymes qui se tiennent déjà prêts à soutenir ce projet et à accorder leurs suffrages aux candidats FCC afin de donner au pays un Président de la République et une majorité cohérente, stable et la plus large possible à même d’asseoir une gouvernance basée sur le patriotisme, la recherche constante du progrès et de la justice sociale ». Pour cela, la signature de la charte est un «écho au message du Chef de l’Etat comme un signe d’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que les Congolais ont de plus cher : le Congo ».

Le ministre de l’Economie Joseph Kapika, représentant du comité stratégique du FCC, note aussi que l’objectif de cette plateforme a pour but de conquérir le pouvoir à tous les niveaux en soutenant un candidat unique à l’élection présidentielle.

Avec cette nouvelle coalition politique, Joseph Kabila bouleverse les données et métamorphose la classe politique. Se dirige-t-on donc vers une nouvelle majorité  ?

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
21 × 10 =