30 JUIN : POURQUOI IL BOUDE

Spread the love

Le défilé projeté pour la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC a été annulé en dernière minute. Les Congolais ont quand même eu droit au traditionnel message du Chef de l’Etat à l’occasion de la célébration de l’accession de leur pays à la souveraineté nationale et internationale.

D’aucuns se sont, tout de même, interrogés sur les raisons à la base de l’annulation de ce défilé. Les sources officielles n’ont donné aucune indication à ce sujet, mais tout porte à croire qu’en dernière analyse, le Chef de l’Etat et Commandant suprême des Forces armées et de la Police nationale a jugé de son inopportunité au regard du contexte actuel dans le pays.

La RDC est, en effet, concentrée plus que jamais dans les préparatifs des élections dont le processus a atteint la phase décisive du dépôt des candidatures pour les provinciales. C’est en cette même période que sous son impulsion, le Gouvernement met les bouchées doubles pour soutenir financièrement ces élections et répondre à son autre mission qu’est le social des Congolais.

Pendant ce temps, le pays doit faire face à plusieurs velléités d’hypothèque de son indépendance à travers toutes ces initiatives pour le déraillement du processus électoral afin de créer des voies non démocratique d’accès au pouvoir. En effet, la RDC est aujourd’hui l’objet de toutes les convoitises des grandes puissances qui l’envient en raison de ses ressources naturelles de la technologie de pointe aujourd’hui plus que jamais recherché. Le cobalt est aujourd’hui la ressource qui fait courir tant les puissances du monde dans leur course vers la suprématie technologique, et pour cela, ils sont prêts à tout, jusqu’à déstabiliser la RDC.

Tout ceci se passe dans ce même contexte qui renvoie au code minier qui est censé donner à la RDC son indépendance économique qui lui a été volé le 30 juin 1960, maintenant ainsi le pays sous le joug de la colonisation. Pendant des décennies, et à cause de ce genre de codes insufflés par les bailleurs de fonds, la RDC a longtemps souffert du manque de profit sur ses propres ressources qui enrichissaient plutôt les puissances étrangères à travers leurs multinationales.

Le nouveau code minier est ainsi venu inverser la tendance pour redonner à la RDC les moyens de son indépendance économique, mais cela n’est manifestement pas du goût de ceux qui avaient souhaité continuer à vivre sous l’ancien régime minier dont ils tiraient de larges profits. Au point d’inspirer des schémas peu catholiques contre la stabilité du pays, pour autant qu’ils puissent maintenir leur mainmise sur les minerais congolais.

Pour ces raisons donc, et certainement pour tant d’autres, Joseph Kabila aurait estimé qu’il n’y avait pas des raisons de festoyer alors que l’heure est plutôt à la vigilance tous azimuts pour consolider et préserver ces nouveaux acquis de son indépendance et de sa souveraineté. Les dernières publications sur les réseaux sociaux en rapport avec l’annulation de ce défilé indiquent clairement que certaines officines y voyaient une sorte de défi ou de moyen de dissuasion à travers ce qu’ils considéraient comme un défilé de démonstration de la force à l’intention de ceux qui nourriraient des ambitions de lutte armée.

Tout l’honneur reviendrait donc à Joseph Kabila qui se sera montré clairvoyant dans sa lecture de la situation et sa volonté de la méditation en lieu et place des manifestations fastes.

Yvon Ramazani

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
23 − 7 =