COVID-19 : LE GOUVERNEMENT SE DÉSENGAGE DES ENTERREMENTS SÉCURISÉS

Spread the love

Le secrétariat technique en charge de la riposte contre le covid-19 ne prendra (presque) plus en charge les enterrements dignes et sécurisés (EDS) des personnes décédées suite au Covid-19. Ainsi en a décidé le Gouvernement lors de sa 36ème réunion du Conseil des ministres tenue vendredi 19 juin 2020. La mesure est justifiée par les « difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre ».

A la place, il a été mis en place un dispositif d’aide à l’inhumation. Cette aide se limite désormais à l’octroi des frais d’achat du cercueil (250$), le paiement des fossoyeurs (15$), la décontamination des corps par la Croix rouge et le transport par la même Croix rouge. Elle est accordée pour les enterrements au cimetière de Kinkole qui a été retenu pour les décès liés au covid-19.

Toutefois, peut-on lire dans le compte-rendu du conseil des ministres, « la famille du défunt demeure libre du choix de la qualité du cercueil et du cimetière. Dans ce cas, elle en supporte les frais ».

La prise en charge des funérailles liées au covid-19 a récemment fait l’objet d’une vive polémique. Certaines sources faisaient état du monnayage de cette opération, ce qui n’a jamais été démontré formellement.

Par ailleurs, avant ce désengagement, le Gouvernement avait déjà mis fin à la prise en charge de la quarantaine des congolais rapatriés de l’étranger. Chacun est désormais prié de se mettre en confinement chez-lui, et les services de la riposte promettent de l’y suivre.

L’on apprend également que plus de 60% des personnes atteintes sont désormais assignées au confinement à leurs domiciles où les équipes de la riposte les suivent.

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
8 + 19 =