COVID-19 : JOSE MPANDA LANCE UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION A L’IMMUNITE CORPORELLE

Spread the love

Le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda Kabangu, a lancé, jeudi 10 septembre 2020, une campagne de sensibilisation de la population par les scientifiques contre la Covid-19 après la levée de l’état d’urgence. Cette campagne a la particularité de se focaliser sur l’alimentation, base du renforcement de l’immunité corporelle.

Dans sa démarche, José Mpanda se base sur le fait qu’après cette levée de l’état d’urgence et l’allègement des mesures barrières, la pandémie existe toujours et il faut continuer à la combattre. Tout en constatant aussi une certaine négligence de la population dans l’observance des mesures encore en vigueur, il a fait s’avoir que « le monde scientifique que nous dirigeons propose, en attendant qu’un protocole ou des protocoles soient validés par le pool scientifique en vue de la prise en charge médicale des malades atteints de Covid-19, la prévention par les aliments et certaines plantes médicinales »

Cette campagne comporte deux volets, selon Mpanda. La première concerne la sensibilisation sur le comportement alimentaire en recommandant à la population ce qu’elle doit manger pour renforcer l’immunité corporelle. Le même exercice concerne l’équilibrage du régime alimentaire avec tous ces produits courant sur le marché. Le deuxième volet de la campagne vise l’utilisation de certaines plantes médicinales dans le même but d’immuniser l’organisme.

Les scientifiques qui vont mener cette campagne pendant un mois sont ainsi appelés à attirer l’attention du public sur le comportement alimentaire qu’ils doivent observer dans le cadre de la prévention contre le covid-19. La campagne sera menée à travers les médias, l’affichage public, les réseaux sociaux et d’autres voies de communication permettant d’atteindre la population le plus largement possible.

Quant à la suite des essais techniques sur les protocoles du pool scientifiques qui est à l’oeuvre depuis maintenant plus de trois mois, le ministre José Mpanda a appelé à la patience. « Un médicament n’est pas comme un pain qui ne traîne pas dans le four. Il y a beaucoup d’étapes et de préalables pour arriver à la validation d’un produit médical étant donné qu’il s’agit des vies humaines que nous devons préserver », a-t-il expliqué avant de poursuivre : « Ces essais cliniques peuvent nous prendre six mois, une année, voire plus. Mais comme la maladie est toujours là et nous devons vivre avec, voilà pourquoi les scientifiques proposent une solution palliative en attendant, bien sûr, celle définitive ».

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
22 − 10 =