AGRICULTURE : SYLVESTRE ILUNGA LANCE LA REVANCHE DU SOL SUR LE SOUS-SOL

Spread the love

Après la réunion exploratoire qu’il avait présidée le 9 juin dernier, le Premier ministre Sylvestre Ilunga a engagé, mardi 16 juin 2020, le programme de redynamisation du secteur agricole congolais pour trouver une alternative à la problématique de la riposte socioéconomique contre le covid-19. C’était au cours d’une réunion qui a réuni autour de lui les ministères clés de son gouvernement, notamment les vice-premiers Ministres en charge du budget, du plan et des ITP ; les Ministres de l’économie nationale, de l’agriculture, de la pêche et élevage, du développement rural, de l’industrie, et le vice-Ministre des finances. Autour de lui également le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo. Bref, une brochète de personnalité qui en dit long sur l’importance de la démarche

Selon le Ministre de l’Agriculture, Jean Joseph Kasonga Mukuta, la réunion a fait l’état d’avancement d’un projet phare du gouvernement Ilunkamba sur la redynamisation du secteur agricole congolais. Un projet qui consiste, entre autres, en l’encadrement de la production des paysans, au renforcement de leurs capacités de production er en une assistance pour évacuer ces productions vers les centres de consommation.

Le ministre de l’Agriculture a également annoncé la disponibilisation, à très brève échéance, de 33.000 hectares pour cultiver le riz, le maïs, le manioc et les haricots qui sont les produits agricoles de base. En attendant, 3000 tonnes de riz produits à Kimpese vont bientôt être déversées sur le marché.

Pendant ce temps, 800 hectares de manioc ont été plantés à Mongata, frontière entre Kinshasa et le grand Bandundu. D’autres cultures de maïs sont réparties sur plusieurs autres sites.

Pour mener à bien ce programme de revanche du sol sur le sous-sol, le Gouvernement a besoin des moyens financiers. C’est pour cette raison que Jean Joseph Kasonga Mukuta a invité les congolais à payer leurs impôts afin de permettre au Gouvernement d’avoir les moyens de sa politique.

Ces annonces constituent ainsi la première réponse à l’engagement du gouvernement qui, lors d’une réunion similaire le 9 juin dernier, avait promis de chercher les voies et moyens pour faire tourner l’économie au niveau interne en se tournant vers les secteurs productifs tels que l’agriculture, la pêche et l’élevage, ainsi que le développement rural. Le Gouvernement s’était également engagé à gérer les finances publiques d’une manière orthodoxe pour améliorer la vie des congolais.

Jonas Eugène Kota

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =