GILBERT KANKONDE : RÉCIDIVISTE SUR ILUNGA OU ‘’EXÉCUTEUR’’ ?

Avant d’impliquer le Premier ministre dans des ordonnances que celui-ci ignore, le VPM a l’intérieur avait déjà été interpellé à deux reprises pour ses libertés dans ses fonctions : d’abord avec sa réhabilitation du Gouverneur du Kongo central en décembre 2019 sans informer le chef du Gouvernement qui l’apprendra à la télévision ; ensuite dans l’affaire de l’interpellation de la députée nationale Jaynet Kabila à Ndjili par la DGM qui relève de l’Intérieur. Des antécédents qui sème une crise de confiance et suscite des interrogations sur la sentence que le PM pourrait…

Read More

CONTRESEING : POURQUOI SYLVESTRE ILUNGA EST REMONTÉ

« L’autorité qui contresigne un acte en endosse la responsabilité, individuellement ou solidairement avec l’autorité qui a pris l’acte ». Le Premier ministre ignore tout de ce dans quoi son VPM l’impliqué alors que, contrairement aux dispositions de l’article 81 de la constitution, les ordonnances querellées n’ont jamais été débattues en conseil des ministres. Vendredi dernier, les ordonnances étaient en train d’être publiées pendant que ce tenait le conseil des ministres. Dans sa dénonciation du contreseing apposé, en son nom, sur les dernières ordonnances présidentielles, le Premier ministre explique que « le…

Read More

QUERELLES DES ORDONNANCES : SYLVESTRE ILUNGA APRES BRUNO TSHIBALA

En son temps, le Premier ministre Bruno Tshibala et son Gouvernement avaient aussi été zappés dans la nomination des nouveaux dirigeants à la SNCC et à la Gécamines. Les ordonnances (les premières en tout cas) ne portaient pas non plus le contreseing du Premier ministre et souffrirent d’application pendant plus d’une année avant d’être libérés très récemment après des réglages politiques. Sylvestre Ilunga a décidé de ne pas reconnaître sa responsabilité sur les dernières mises en place opérées dans l’armée et la magistrature par le Président de la République. Dans…

Read More

BYPASSE PAR FATSHI, LE PM ILUNGA IGNORE LES DERNIÈRES ORDONNANCES

Le Premier ministre ne reconnaît pas les dernières ordonnances présidentielles portant mises en place au sein de la magistrature et de l’armée. Il l’a dit en début de semaine au chef de l’Etat et compte y revenir prochainement. Il l’a fait savoir également à l’opinion à travers une déclaration rendue publique par son porte-parole. Pour cause, Sylvestre Ilunga ne décolère pas d’avoir été littéralement bypassé par le Président de la République à travers le Vice-premier ministre en charge de l’intérieur qui, sans qualité, a contresigné les ordonnances querellées en son…

Read More