RDC/KASONGO MWEMA, UN AS DE LA COM’ DÉBARQUE CHEZ TSHISEKEDI

Spread the love

Le Président de la république s’est désigné un porte-parole en la personne de Kasongo Mwema Yamba Yamba. L’annonce en a été faite lundi soir, suscitant un enthousiasme particulier dans le chef d’une catégorie bien définie des Congolais qui ont connu ce personnage.

Aujourd’hui professeur à l’Université de Lubumbashi, Kasongo Mwema est d’abord toute une école de la pratique journalistique. Journaliste à l’Ozrt de l’époque (aujourd’hui Rtnc), il explose littéralement dans ses prestations qui transpirent le professionnalisme à tous les niveaux, aussi bien dans le rendu que dans l’agencement de l’information. C’est sans surprise que Mobutu décide de l’embarquer dans la presse présidentielle où il n’a rien à envier aux « grands » journalistes occidentaux qui, à l’époque, fréquentent assidument le Zaïre et les méandres de sa politique.

Ceux des étudiants en journalisme de l’Isti où il enseigne comme assistant lui reconnaissent également une grande capacité de transmettre les connaissances et de les leur faire aimer et pratiquer.

Kasongo Mwema devient plus tard Conseiller d’Ekila Liyonda qui occupe les fonctions de Commissaire d’Etat (ministre) à l’information avant de s’éclipser du firmament politico-médiatique zaïro-congolais vers le déclin du régime mobutiste. Il s’installe en Europe d’où il rebondit dans la profession à RFI jusqu’à son retour au pays en 2008 où il prend la direction, en 2012, d’une radio-télévision à Lubumbashi où il devient également professeur d’université.

C’est donc un as de la communication et médias qui rejoint l’équipe Tshisekedi au sommet de l’Etat. Un des joyeux de la crème du domaine en RDC qui ne manquera certainement pas d’apporter l’immense poids de son expérience professionnelle.

Jonas Eugène Kota

 

Bio express de Kasongo Mwema

Né le 10 octobre 1952 au Katanga, Kasongo Mwema débute sa carrière journalistique en 1972 à la station régionale de « La Voix du Zaïre » à Lubumbashi. En 1982, il est affecté à la station nationale à Kinshasa. Il y gravit les échelons jusqu’à devenir sous-directeur chargé des reportages radio et TV à la Présidence de la République.

En 1990 après les ouvertures démocratiques, il fait partie d’un groupe de journalistes de l’OZRT qui s’organisent au sein d’une structure (APARD) et exigent l’ouverture de ce média d’Etat à l’information et à tous les courants d’opinion. Débute alors une série d’ennuis dont une suspension-révocation avec d’autres collègues tels que Charles Dimandja Wembi, Léonard Mulamba Kalala, etc.

En 1992, Kasongo Mwema s’expatrie en France où il va se retruver, quelques temps après, à la présentation du « journal matinal » de Radio France internationale. C’est à RFI qu’il met fin à sa carrière professionnelle active. Docteur en sciences de la communication et de l’information, il regagne le pays et rejoint de nouveau, en 2012, le milieu de la presse lorsqu’il prend la direction de la radio-télévision Kyondo. Emettant à Lubumbashi, la chaîne est créée par l’ambassadeur honoraire Jacques Masangu a Mwanza Kyabuta, père de Jean-Claude Masangu, ancien gouverneur de la Banque central. Tharcisse Kasongo Mwema renoue aussi avec l’enseignement en obtenant une charge horaire comme professeur à l’Université de Lubumbashi.

 

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
27 − 10 =