Le Gouvernement Sama attendu ce week-end, les ex-Pprd nulle part

Spread the love

La fumée blanche s’annonce pour ce week-end dans les tractations pour la formation du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation. Des sources proches du nouveau Premier ministre parlent des derniers réglages que Sama Lukonde est en train de finaliser.
Toutes les parties prenantes ont déposé leurs listes. L’Udps, parti présidentiel qui se tape la part du lion avec au moins huit ministères, a été la dernière à soumettre la sienne comptant au moins 80 noms, rapporte-t-on. Le PM avait pourtant demandé trois noms par ministère, ce qui faisait 24 noms pour le quota de 8 ministères réservés au parti de Limete.


Les transfuges du Pprd toujours sans nouvelle sur leur quota
D’autres composantes se sont plaintes de n’avoir pas obtenu le quota qui convenait à leur poids. La mouvance katumbiste en fait partie, elle qui compte au moins 70 députés mais qui n’aurait eu que cinq ministères et un vice-ministère contre au moins huit pour l’Udps qui ne compte pas plus de 32 députés.
Mais les plus angoissés de tous sont les transfuges du FCC qui seraient encore sans nouvelle de leur sort à la veille de la sortie du gouvernement. Ngoyi Kasanji, qui aura tenu les médias en haleine, affirme encore ce matin que leur mosaïque Pprd/USN (au moins 52 députés) est toujours sans nouvelle du quota qui leur serait réservé. Conséquence, ils n’auraient encore envoyé aucun nom au Premier ministre.
On ne connaît pas, non plus, le sort des autres composantes issues du FCC. Celles-ci constituent, en fait, le gros lot de la nouvelle majorité issue du FCC sans laquelle Félix Tshisekedi n’aurait jamais réussi à renverser Joseph Kabila dans leur coalition FCC-CACH.
Mais en attendant, on peut constater que les deux chambres du Parlement connaissent une présence prépondérante de ces transfuges de la kabilie, notamment avec Mboso et Bahati qui tiennent les perchoirs.
JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
13 − 4 =