HAUT-KATANGA : DES FOULES IMMENSES QUI SOUTIENNENT KABILA

Spread the love

Au-delà des inaugurations qui ont eu lieu, tour à tour, à Kasumbalesa et à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, des foules immenses ont réaffirmé leur soutien total au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, arrivé jeudi 31 mai 2018 dans cette partie du pays pour une série d’inaugurations, a-t-on constaté.

Parties de plusieurs villages et localités environnants, des populations nombreuses, ont fait le déplacement de Kasumbalesa, cité frontalière avec la Zambie, où le Président Kabila a procédé, vendredi 1er juin courant, à la pose de la première pierre de construction du port sec de l’OGEFREM. Ici, le premier de tous les Congolais a été accompagné par une foule innombrable qui lui a témoigné soutien et attachement.

Après la cérémonie officielle qui a sanctionné le coup d’envoi officiel des travaux de cet ouvrage voulu imposant et de grande importance pour toute la sous-région de l’Afrique australe, Kabila Kabange ne pouvait atteindre son véhicule sans drainer des foules. Ces dernières ont chanté et scandé leur soutien total au Raïs congolais accompagné de la très distinguée première dame, Marie Olive Lembe Kabila. Le couple présidentiel n’a pu quitter le lieu de l’événement sans saluer leurs compatriotes, venus assister à cet événement qui met, sous les projecteurs, leur province. Ce, malgré le soleil accablant de cette journée. « Chez les uns « Wumela » et, chez les autres, « Shikata », Udumu (en lingala et swahili : reste là sur ton fauteuil) », voilà les messages que l’on pouvait lire sur les différents banderoles et calicots des partis politiques et de différentes associations qui sont arrivés, l’avant-midi de ce vendredi 1er juin, sur le site de l’événement.

Lubumbashi, l’hôtel du gouvernorat et hypnose une fierté pour la province

Après avoir donné le go des travaux de construction du port sec à Kasumbale, le rendez-vous a été pris à Lubumbashi, la même journée de 1er juin en début de soirée, au lieu d’inauguration du nouveau bâtiment de l’agence provinciale de la Banque centrale du Congo (BCC). Ici encore, la ville est en ébullition et fête. C’est l’ambiance électrique qui coupe le souffle. Joseph Kabila Kabange ne peut rentrer à sa résidence sans satisfaire la demande de la foule immense. Celle-ci exige de l’accompagner en marchant jusqu’à son véhicule à bord duquel il a même du mal à monter, tant une foule compacte s’est massée le long de son passage.

Habitué à ce genre d’exercice, le Président Kabila satisfait la foule, marchant plusieurs mètres. Ce qui fait encore monter la chaleur d’un cran dans cette ville en émoi. « Yo nani, oboya Kabila ! » scandent en chœur les Lushoises et Lushois qui accompagnent leur Chef à son véhicule, prêtes à tout pour lui.

Deux jours d’affilée, la population haut-katangaise, à l’instar du Raïs, se montre infatigable. Samedi 2 juin dans les heures de l’avant-midi, la population de Lubumbashi a encore marqué de sa présence active la double cérémonie de l’inauguration du nouveau bâtiment administratif du cabinet du gouvernorat ainsi que du complexe commercial « Hypnose ». Malgré la chaleur incommodante du soleil tropical de cette journée ensoleillée, les Lushoises et Lushois ne veulent rien manquer de différentes cérémonies. Ballets, groupes de majorettes et autres folkloriques, électrisent la ville.

De son côté, Joseph Kabila ne peut jamais se déplacer au milieu des foules qui affluent spontanément pour lui exprimer leur soutien, qui marchent chantant et dansant allégrement dans plusieurs rues de Lubumbashi. Et lorsque le couple présidentiel arrive, en fin de journée, au complexe commercial Hypnose, c’est encore une population immense qui fait monter la chaleur. Hypnose est non seulement ce premier Shoping Mall qui hypnotise seulement la ville de Lubumbashi, mais aussi la sous-région de l’Afrique centrale.

Cet attachement et ce soutien de la population du Haaut-Katanga au Président Kabila prouvent et viennent mettre fin à toutes les fausses rumeurs sur l’impopularité supposée du Raïs dans cette province.

Giscard Havril, envoyé spécial à Lubumbashi

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
23 × 30 =