AFFAIRE UDPS/BILANGA : TSHISWAKA MENACE DE DÉBALLER SA HIÉRARCHIE

Spread the love

Recherché par les services spécialisés pour répondre de ses responsabilités dans l’entretien de la fraude douanière à la frontière de Kasumbalesa dans le haut-Katanga, Isaac Tshiswaka s’est réfugié en Zambie. Delà, il menace de déballer la hiérarchie de son parti, l’Udps.

Selon des sources à Lubumbashi, Isaac Tshiswaka et certains de ses lieutenants menacent, en effet, de publier des conversations sonores qu’il avait eus avec cette hiérarchie du parti pendant toute la période où l’Udps opérait à la « base bilanga » de Kasumbalesa. Il assure, en tout cas, que l’accès au site frontalier de Kasumbalesa leur avait été facilité par le parti en guise de récompense en attendant les emplois promis à la jeunesse du parti.

Les proches de Isaac Tshiswaka soutiennent, par ailleurs, que le butin de la fraude douanière et d’immigration était partagé avec des bonzes du parti. On parle d’un pactole mensuel d’au moins 700 mille Usd qui échappaient au Trésor public. Depuis le démantèlement de la « base bilanga », les recettes douanières ont connu un bond spectaculaire à Kasumbalesa.

Pour rappel, Isaak Tshiswaka en veut à la hiérarchie de son parti, plus particulièrement le SG Augustin Kabuya, pour l’avoir renié comme responsable de l’Udps à Kasumbalesa. Pour lui, en effet, ce désaveu est une trahison qui l’a livré à la justice pour des pratiques auxquelles il se livrait avec la bénédiction de sa hiérarchie.

Il faut rappeler également qu’outre la fraude douanière, l’Udps s’était substitué à l’Etat, notamment en imposant son drapeau et son hymne à Kasumbalesa et à Lubumbashi. Régulièrement, en effet, ses militants faisaient cesser toute vie alentours chaque fois qu’était hissé le drapeau et exécuté l’hymne du parti.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
23 − 6 =