16 JANVIER : LES CONGOLAIS EN UNION AVEC LA MÉMOIRE DE LUMUMBA

Spread the love

Après avoir célébré la mémoire de M’zee Laurent-Désiré Kabila le 16 janvier à l’occasion du 17ème anniversaire de son assassinat, les Congolais se sont fixés rendez-vous le mercredi 17 janvier 2018 à l’échangeur de Limete, au pied du monument de Patrice Emery Lumumba pour commémorer le 57ème anniversaire de son assassinat. Dans un élan spontané, les Kinois de toutes parts ont convergé vers ce lieu malgré le soleil qui s’est également pointé aux rendez-vous.

Comme la veille pour Mzee Kabila, autorités et mandataires publics, militants des partis politiques, activistes de la société civile, diplomates, représentants des confessions religieuses et autres anonymes ont pris d’assaut ce lieu pour se souvenir de la vaillance de ce père de l’indépendance doublé d’un nationaliste hors pairs. La cérémonie de ce jour était consacrée au dépôt des gerbes de fleurs, mais tous les témoignages à cette occasion ont convergé vers l’unanimité sur la personnalité de ce véritable héros national dont la cause et le combat n’a jamais été d’actualité comme en ce contexte de grandes manœuvres vers la tenue des élections.

En effet, les soubresauts que connait le processus électoral aujourd’hui rappel de manière troublante l’agitation qui avait accompagné les élections pré-indépendance qui avaient préparé la reprise des destinées du Congo par ses propres fils après l’accession du pays à la souveraineté. Déjà à l’époque, l’on ressentait ces craintes du colonisateur de perdre le contrôle de cette vache à lait que fut le Congo comme c’est encore le cas aujourd’hui avec toutes les velléités contre les élections au profit des voies non démocratiques d’accession au pouvoir.

Pendant plus d’une heure de procession des officiels suivis de la population, l’assistance à l’échangeur de Limete a exprimé sa conscience des enjeux et dangers actuels tout en soulignant l’impérieuse nécessité de sauvegarder l’héritage de Lumumba qu’est le nationalisme à toute épreuve.

Avant cette cérémonie, une messe a été dite en la Cathédrale Notre Dame de Lingwala en mémoire de l’illustre disparu. L’officiant du jour, Mgr Kwambamba, a, dans son homélie, exhorté les Congolais à s’imprégner du nationalisme de Lumumba pour aimer leur pays et travailler à son émergence. « Lumumba est mort pour que les Congolais vivent dans de bonnes conditions. Il a utilisé sa force pour être au service de la nation. Il a ressorti le portrait de quelqu’un qui a reçu l’onction du Christ », a-t-il noté avant d’interpeller ses compatriotes : « Réfléchissons chacun selon son rang, qu’avons-nous fait des aspirations de Lumumba qui a sacrifié sa vie pour la libération du Congo ? »

Outre la famille de l’illustre disparu conduite par son fils aîné François Lumumba, l’office religieux a connu la participation des autorités publiques avec, en tête, le Premier Ministre Bruno Tshibala. L’on a également vu des diplomates, des acteurs politiques ainsi que des anonymes venus saluer la mémoire du premier Premier ministre du Congo indépendant.

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =