Usd 38 millions, l’héritage de Patrice Kitebi à la trésorerie du FPI

Spread the love

Suspendu à titre préventif en exécution de la décision du huitième conseil des ministres en rapport avec les mesures du gouvernement visant à arrêter la mauvaise gestion des entreprises publiques et institution publics  contrôlés par l’IGF , Patrice KITEBI a passé le bâton de commandement à son successeur Jean Claude KALANGA, désigné Directeur intérimaire par le ministre de l’industrie.

La remise et reprise a eu lieu ce jeudi 15 juillet, au siège du Fonds de Promotion de l’Industrie (Fpi) en présence de Bernadette Nzamba, Secrétaire Général à l’industrie qui a supervisé cette cérémonie, du Conseiller juridique du Ministre de l’Industrie et de plusieurs cadres du FPI.

« Nous venons de passer presque quatre ans et 8 mois à la tête du FPI.  Dans 4 mois, nous allons atteindre la fin de notre mandat.  Et j’ai travaillé avec Monsieur Kalenga et Ombilingo pendant tout ce temps que nous avons parcouru plusieurs étapes, il y a de quoi se réjouir.  La maison que nous avons héritée en 2016 était en faillite virtuelle. La trésorerie disponible était de 730 mille USD. A la même période, l’entreprise avait des engagements à court terme, des engagements échus de 49 millions USD. Nous laissons aujourd’hui à nos successeurs une trésorerie équivalente de 38 millions USD pour qu’ils puissent continuer l’activité de l’entreprise. Cette enveloppe représente 52 fois plus que ce que nous avions hérité à notre arrivée. Nous avons travaillé en utilisant trois principes majeurs : la transparence, la responsabilité et la participation. Tout le bilan qu’on peut faire à ce stade est un résultat collectif. La Direction Générale n’a fait que son travail de leadership et d’animation des équipes de travail,» a affirmé Patrice Kitebi.

Concernant les projets, 62% des projets ont été financés à l’intérieur du pays. Ce qui n’était pas le cas car 62% des impayé hérités concernaient uniquement la ville de Kinshasa, a révélé Patrice Kitebi avant d’inviter la nouvelle équipe de continuer de travailler pour le développement de la structuration des projets de grande envergure à l’intérieure du pays pour créer des emplois et les revenus de manière à éviter un développement uniquement centré dans les centres urbains.

Pour sa part, Jean Claude Kalenga, Directeur Intérimaire a vanté les qualités de son prédécesseur et a promis de travailler dans la continuité en vue de pérenniser les acquis « Nos défis nous les connaissons tous. Nous devons garder le cap. Allons au-delà de ce qui attendu de nous dans le respect des textes et procédures qui nous régissent. Cultivons ensemble nos valeurs pour nous permettre de réaliser notre vision, » a-t-il conclu.

Avec FPI

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
20 − 8 =