BAROMÈTRE DES MINISTRES : JOSE MPANDA EN TETE DU TOP 10 (Les Points)

Spread the love

Selon 64% des répondants, José Mpanda Kabangu est en phase d’apporter, grâce aux réflexions, les recherches scientifiques et les essais cliniques de la communauté scientifique qu’il préside, une solution « made in Congo » en vue de combattre efficacement la pandémie de Covid-19.

Alors que les ratés et les difficultés du Gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire influent négativement sur l’observance des gestes barrières édictées par les autorités sanitaires, certains ministres affichent un score satisfaisant dans l’indice de confiance de la population à leur égard. Dans ce baromètre, ils sont 6 à avoir totalisé plus de 55% d’opinions favorables contre 4 autres qui ont eu entre 50 et 55% d’opinions favorables.

Les grandes lignes de ce baromètre indiquent que, Julien Paluku, Ministre de l’industrie cède la première place à José Mpanda de la recherche scientifique. Yolande Ebongo de la Fonction publique est classée troisième devant Claude Nyamugabo de l’Environnement et développement durable (55%).

Le capital de confiance engrangé par la plupart des ministres s’est amenuisé en mai par rapport au dernier baromètre. Il faut signaler la présence pour la première fois des trois Ministres. Il s’agit de Jonathan Wata Bialosuka de pêche et élevage, classé cinquième; Willy Kitobo des Mines, classé huitième.

Viennent enfin Acacias Bandubola de l’économie nationale(neuvième) et le Ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Billy Kambale, qui clôture le baromètre.

Aussi, contrairement aux baromètres réalisés au cours des deux derniers mois, celui-ci a tenu compte des actions posées par différents ministres dans d’autres domaines n’ayant pas train à la riposte contre Covid-19 même si la présence de la plupart des ministres se justifie par leurs efforts dans leurs secteurs respectifs dans la lutte contre cette pandémie.

Ainsi, alors que le Ministre de la Santé, Eteni Longondo peine à convaincre la population congolaise qu’il n’y a pas eu trafic des cadavres, décédés d’autres maladies et qui auraient été comptabilisés parmi les victimes du Coronavirus, son collègue de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique est dans le concret. Selon 64% des répondants, José Mpanda Kabangu est en phase d’apporter, grâce aux réflexions, les recherches scientifiques et les essais cliniques de la communauté scientifique qu’il préside, une solution « made in Congo » en vue de combattre efficacement la pandémie de Covid-19.

Les valeurs ajoutées de José Mpanda contre le covid-19

Dans l’opinion, son idée de faire une synergie scientifique d’appui au Secrétaire technique du Comité multi sectoriel de riposte à la Covid-19, Dr Jean Jacques Muyembe, en vue de concrétiser la vision du Chef de l’Etat sur la riposte au Coronavirus est très appréciée. A cet effet, les répondants qui lui sont favorables se disent satisfaits de la série des réunions du Pool scientifique qu’il a organisées avec de chercheurs congolais, inventeurs de certains protocoles notamment M. Kabengele, concepetur du produit dénommé « Doubasec », un groupe de chercheurs de l’Université de Lubumbashi avec leur produit dénommé « Bela Unilu 20 » ; docteur Vangu Lutete avec son protocole dénommé « Citroplex-N Fival » ; Adonis Mpungu Kashasa avec son produit à base de sept plantes naturelles comestibles et riches en plyphénols ou encore le Docteur Jérôme Munyangi avec son Artemisia Annua.

En pleine crise sanitaire, la RDC voit la peur de la faim prédominer sur celle du Coronavirus. C’est ce qui explique le non-respect des gestes barrières par une majeure partie de la population vivant essentiellement de la débrouillardise traduite par l’expression populaire « taux du jour ».

Pour sauvegarder des emplois, particulièrement du secteur privé et en vue de renforcer les opérateurs économiques, le Gouvernement a mis à leur disposition une enveloppe globale de dix millions de dollars américains. Pour avoir pris cette initiative salutaire, le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya bénéficie de 62% d’opinions favorables de la population. Ses admirateurs estiment que cette somme allouée par le FPI aux entreprises oeuvrant dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’industrie pharmaceutique, du transport et du commerce va donner un coup de pouce notamment au ravitaillement en denrées alimentaires de première nécessité de grands centres urbains pendant que les milieux ruraux seront approvisionnés en produits manufacturés.

Fonction Publique : 20 milliards de FC pour les fonctionnaires

La Ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo est arrivée à la 3ème place de ce baromètre avec 61 % d’opinions favorables. A son actif, Ses admirateurs notent essentiellement qu’elle a mené un plaidoyer auprès du gouvernement, qui a finalement ajouté une enveloppe de 20 milliards de Francs congolais aux salaires des fonctionnaires et agents publics pour le mois de Mai et autant pour celui de juin. Ce montant qui sera équitablement réparti à l’ensemble des membres de l’administration publique, va aider les bénéficiaires en ce temps difficile. On note aussi que la Ministre de la Fonction publique a pris de dispositions nécessaires dans son secteur en vue de protéger les agents publics de l’État contre la propagation du Coronavirus en milieu professionnel.

Aussi, face à la crise sociale déclenchée par la crise sanitaire, elle veille pour qu’il n’y ait pas manipulations des données des agents et fonctionnaires publics de l’État, question d’appliquer scrupuleusement la vision du Président de la République et les orientations du Premier ministre.

Claude Nyamugabo déclare la guerre au commerce illicite des bois

Après avoir marqué des points durant deux mois en s’investissant dans la lutte contre le Covid-19 notamment par la désinfection des édifices publics, le Ministre de l’environnement, Claude Nyamugabo s’est attaqué à un autre fléau en mai. Les répondants notent qu’il a déclaré la guerre au commerce illicite des bois dont l’exploitation illégale fait perdre des millions au pays. A cet effet, les 58% des Congolais qui lui sont favorables notent qu’il a fixé ses yeux sur les ports de Kinshasa et les îlots environnants qui servent de lieux de commerce illicite de bois. En effet, alerté, le ministre de l’Environnement et développement durable, Claude Nyambugabo s’est engagé dans une traque contre les auteurs de ce trafic illégal.

Face à ce commerce illégal, il a pris une série de mesures qu’il compte bien appliquer contre cette fraude. Il s’agit notamment de la fermeture de tous les ports illégaux et des ilots transformés en paradis pour les criminels ; la saisie de toutes les grumes illégales dont la provenance et les propriétaires sont inconnus; et l’interdiction des activités de scierie, ainsi que des usines de transformation de bois, proscrites par les lois congolaises.

Bialosuka donne une visibilité à la pêche et élevage

Le Ministre de Pêche et élevage, Jonathan Wata Bialosuka, signe son entrée dans le Top 10 des membres du gouvernement les plus actifs. Ayant hérité d’un portefeuille faiblement connu du public et des partenaires techniques et financiers, il a entrepris une série d’activités notamment un plaidoyer et un lobbying auprès de différents partenaires, une campagne médiatique ; des missions dans les provinces et un plaidoyer auprès du Gouvernement central.

Environ 57% des répondants notent avec satisfaction que ces activités ont porté les fruits escomptés étant donné que les PTF ont désormais la connaissance de ce ministère grâce notamment aux visites effectuées par l’autorité du ministère notamment au Kongo Central (Moanda, Matadi, Boma, Kolo-Fuma) et à l’Hinterland de la ville de Kinshasa. A cela s’ajoute la recherche des bâtiments par l’ITPR.

Par ailleurs, l’opinion reconnait et apprécie à sa juste valeur les efforts fournis par Jonathan Wata Bialosuka pour augmenter les crédits budgétaires, lesquels ont connu un accroissement de l’ordre de 5 fois plus. D’une réalisation à une autre, les répondants admirent aussi l’institution d’un cadre organique du Secrétariat Général à la Pêche et élevage, le plaidoyer mené auprès du Gouvernement par l’autorité de tutelle pour le paiement de la dette ou encore le plan stratégique de pêche et élevage 2020-2023, fruit du 1er Forum national de Pêche et élevage ainsi que le programme national de lutte contre les maladies animales en élaboration.

Compte tenu de ses réalisations, les 57% des congolais qui lui sont favorables affirment que Jonathan Bialosuka est un visionnaire qui est en train de réussir à faire du Ministère de Pêche et élevage un portefeuille qui pèse sur l’échiquier national dans tous les plans.

De son côté, le Ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Mwabilu est apprécié par 56% des congolais pour avoir contribué à la paix sociale en ce temps de crise sanitaire, notamment en évitant de conflits entre les locataires et les bailleurs, notamment en interdisant à ces derniers de chasser leurs clients pour non-paiement de loyers mais pas que. En effet, ses admirateurs soutiennent qu’à l’heure où on parle d’après Covid-19 et de la crise économique sans précédent qui va s’en suivre, le patron de l’Urbanisme et Habitat table déjà sur les voies et moyens de permettre aux bailleurs et aux locataires de continuer à collaborer sans crise notamment en proposant les modalités de taxation des prix de loyers selon la catégorie des villes, quartiers et la qualité des habitations.

Aussi, on parle de la réglementation de ce secteur à travers une nouvelle loi sur le beau du loyer en RDC. C’est justement pour leur implication en vue de sauver des emplois que sa collègue de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Nene Nkulu Ilunga, bénéficie de 55% d’opinions favorables. Classée 7ème, elle a fait elle aussi le déplacement des provinces issues du démembrement de l’Ex-province du Katanga pour sauver, en sa qualité de patronne du secteur de l’emploi, de milliers d’emplois menacés mais aussi pour envisager la possibilité d’améliorer les conditions de travail des employés.

Dans la catégorie des ministres ayant été actifs en mai dernier, celui des Mines, Willy Kitobo Samson arrive à la 8ème place avec 54% d’opinions favorables, signant de ce fait son entrée dans le baromètre mensuel de notre institution. Les répondants ont énuméré entre autres ses déplacements dans les provinces du Grand Katanga dont l’objectif était d’atténuer le choc du Coronavirus sur le secteur minier. Dans ce cadre, à côté des mesures gouvernementales qui sont de stricte observance pour assurer la continuité des opérations minières en toute sécurité, on apprécie la tripartite entre salariés, les employeurs et l’Etat, une initiative qu’il soumise aux parties prenantes afin de veiller à la sauvegarde des emplois pendant cette période de crise sanitaire.

La Ministre de l’économie nationale, Acacia Bandubola arrive à la neuvième place avec 52% d’opinions favorables. A son actif, les répondants ont énuméré entre autres, la vente des produits de grande consommation pour approvisionner la ville de Kinshasa, notamment aux marchés Somba Zigida, Matete, UPN et à celui de Kingasani; la mesure enjoignant les opérateurs économiques bénéficiaires de la mesure de suspension de la perception de la TVA de déclarer et de certifier les stocks disponibles des produits acquis avant le régime suspensif de la TVA avant le 15 mai 2020.

On note aussi qu’elle a rencontré la satisfaction des Députés nationaux membres de la Commission suivi et évaluation des politiques publiques, sur l’application des mesures prises par le gouvernement pour permettre à l’économie congolaise de résister face aux effets néfastes dus à la Covid-19.

Enfin, le Ministre de la Jeunesse et Initiation à la Citoyenneté, Billy Kambale occupe la 10ème place de ce baromètre avec 51% d’opinions favorables. Ses admirateurs notent à son actif qu’il a donné de la forme et du sens à la brigade agricole pilote d’Imburu à Bombe dans la commune de Maluku à Kinshasa. Les plantations faites sur ce site après la relance des brigades agricoles des jeunes commencent à émerger, ce qui est une bonne nouvelle pour la jeunesse.

Sondage Les Points

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =