PROCESSUS ÉLECTORAL : LA SADC RÉITÈRE SON SOUTIEN A LA RDC

Spread the love

Les lampions se sont éteints mardi dernier à Luanda, dans la salle des conférences de l’hôtel des conventions de Talatona, sur le sommet extraordinaire de la double Troïka des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Huit Chefs d’Etat de la région ont, au cours de ce sommet, exploré les voies et moyens de soutenir la RDC et le Lesotho dans leurs processus de stabilisation politique et sociale, et consolider de la démocratie dans la région australe de l’Afrique.

Pour l’essentiel, l’on retiendra qu’au terme de leurs échanges, les participants se sont félicité des progrès que la RDC a réalisés dans la mise en œuvre de l’Accord politique du 31 décembre 2016 et du respect du calendrier électoral qui prévoit les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales le 23 décembre 2018 en République Démocratique du Congo.

Selon le communiqué final ayant sanctionné ce sommet extraordinaire, les huit Chefs d’Etat ont également félicité le gouvernement ainsi que les acteurs politiques et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le parcours franchi vers ces élections, avant d’inviter les politiciens à demeurer engagés dans la mise en œuvre du calendrier électoral et au maintien d’un climat apaisé afin d’assurer toutes les chances de la bonne tenue des élections à venir.

La RDC a, par ailleurs, été rassurée de la poursuite du soutien de la SADC à son processus électoral ainsi qu’au renforcement de sa stabilité politique. Il en sera de même pour le maintien de la paix et la sécurité. Tout en prenant note des progrès engrangés par la RDC dans ces différents domaines, le sommet extraordinaire a réitéré la décision de la SADC de commettre un envoyé spécial dans ce pays. Sur ce sujet, le sommet extraordinaire de Luanda a salué la Namibie et son ancien Président Hifikepunye Pohamba qui avait marqué sa disponibilité à remplir cette tâche.

Par ailleurs, concernant la situation au Lesotho, Le sommet a également reçu le rapport sur l’application des mesures qui avaient été prises par la SADC pour le règlement de la situation politique qui y prévaut. Les participants ont félicité le Gouvernement et les différentes parties prenantes au Lesotho pour les efforts consentis dans l’application de ces décisions. Ils ont également félicité le comité de supervision du Lesotho pour la diligence avec laquelle il a accompli sa mission, avant d’exhorter le Gouvernement du Lesotho à mettre en œuvre, dans les meilleurs délais, les recommandations émises par le comité de supervision élargi.

Le sommet a, par ailleurs, invité tous les partis politiques de ce pays à « accorder une attention particulière au dialogue national et au processus de réforme en vue de trouver une solution durable aux difficultés politiques et sécuritaire au Lesotho ». De même, tout en constatant le déploiement avec succès de la Mission préventive de la SADC au Lesotho (SAPMIL), le sommet a félicité « tous les Etats membres ayant apporté des ressources humaines et des équipements en faveur de la SAPMIL et le personnel de la SAPMIL pour leur professionnalisme et leur engagement.

Enfin, prenant note de la détérioration de la situation politique et sécuritaire à Madagascar et tout en déplorant les pertes en vies humaines et la destruction des biens, le sommet a approuvé la désignation d’un Envoyé spécial pour ce pays, en la personne de Joachim Chissano, ancien Président du Mozambique.

Le sommet extraordinaire de la double Troïka des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe avait été ouvert par le Chef de l’Etat d’Afrique du Sud, Cyrille Ramaphosa, président en exercice de la SADC. Il avait connu également la participation de Hage G. Geingob, Président de la République de Namibie et Président entrant de la SADC, du Roi Mswati III de Eswatini (ex-Swaziland) et Président sortant de la SADC, du Président de l’Angola, Joao Lourenco, également Président de l’organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité de la SADC ; du Président Edgard Chagwa Lungu de la Zambie et Président entrant de l’organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité ; du vice-président de la Tanzanie, Samia Saluhu Hassan, représentant le Président sortant en matière de politique, de défense et de sécurité ; du Président Joseph Kabila de la RDC ; au Premier ministre du Royaume du Lesotho, le Dr. Motsoahae Thomas Thabane et du Secrétaire exécutif de la SADC, le Dr. Stergomena Lawrence.

Yvon RAMAZANI

Envoyé spécial à Luanda

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
20 − 8 =