LE CSAC INTERDIT D’EXERCER AUX JOURNALISTES DEVENUS POLITICIENS

Spread the love

Les professionnels des médias devenus acteurs politiques ou exerçant des mandats publics ne doivent plus exercer dans la presse. Ainsi en a décidé l’assemblée plénière du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac) tenu le 11 février 2019 à son siège de Kinshasa. Dans ses recommandations de stricte application sous peine de sanctions, le CSAC demande aux professionnels des médias devenus politiciens ou exerçant des mandats publics « de s’interdire de présenter ou animer des émissions, programmes ou magazines à travers les médias ». Il leur demande aussi « de se conformer à la déontologie en matière d’information lorsqu’ils sont invités aux émissions, programmes ou magazines à travers les médias ».

Et à ces derniers, le CSAC recommande « de ne pas diffuser les émissions, programmes ou magazines animés par des professionnels des médias devenus acteurs politiques ou exerçant des mandats publics ».

Dans ses attendus, l’assemblée plénière du CSAC estime que ces prestations ne sont pas « de nature à garantir la neutralité, l’indépendance et le traitement sans parti pris qui doivent caractériser le professionnel des médias par rapport aux faits pour éviter le conflit d’intérêt entre l’activité journalistique et l’engagement politique ». Le CSAC agit ainsi conformément à ses attributions légales qui sont, entre autres, de « garantir la neutralité et l’équité dans le traitement de l’information ».

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
5 × 5 =