BUREAU DE L’ASSEMBLEE : LA CANDIDATURE DE LOKONDO MAINTENUE

Spread the love

Le morceau sera certainement dur pour l’élu de Mbandaka face à une Mabunda Lioko qui, en plus de la confiance de sa plate-forme politique – plus de 330 députés – et même des élus de Cach, a un soutien psychologique d’une bonne frange de la population où naissent des associations de tous ordres en son nom.

Le Palais du peuple a vibré, jeudi 18 avril 2019, au rythme du dépôt des candidatures aux différents postes du bureau de l’Assemblée nationale. Au nombre des dossiers réceptionnés par le bureau provisoire, celle de Henri-Thomas Lokondo Yoka pour le perchoir. Une candidature controversée au sein de sa plate-forme politique, le FCC, qui a officiellement présenté Jeanine Mabunda.

Malgré les rappels à la discipline du groupe lui adressés, Lokondo est demeuré de marbre et a déposé son dossier. Celui-ci a été réceptionné et même validé par le bureau provisoire qui a rejeté la requête officielle du Palu et Alliés, regroupement politique du FCC auquel appartient l’élu de Mbandaka. Lugi Gizenga, Président de ce regroupement qui a officiellement confirmé son appartenance au groupement parlementaire de la majorité à la chambre basse, a, en effet, adressé, le 18 avril au bureau provisoire, une lettre de dénonciation de cette candidature. Soutenant la candidature de Jeanine Mabunda, Lugi Gizenga demandait au bureau provisoire de rejeter celle de Lokondo pour « conflit d’intérêt (…) en vertu de l’article 15 de la loi portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales tel que modifiée à ce jour ».

Manifestement donc, le Président du bureau provisoire a réservé une suite de non-recevoir à cette requête et Henri-Thomas Lokondo va devoir compétir, mardi prochain, contre un membre de son propre regroupement politique.

 

Un morceau dur face à Mabunda

Le morceau sera certainement dur pour Lokondo face à une Mabunda Lioko qui, en plus de la confiance de sa plate-forme politique – plus de 330 députés – et même des élus de Cach, a un soutien psychologique d’une bonne frange de la population où naissent des associations de tous ordres en son nom. Comme celle dite des femmes parlementaires (Sénat et Assemblée nationale réunis) qui ont décoché spontanément une déclaration politique hier même dans le hall du palais du peuple.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
9 × 16 =