UNPC : François Kabulo en justice contre le SG Jasbey Zegbia

Spread the love

Depuis quelques semaines, le tribunal de paix de Kinshasa/Gombe est en instruction pré-juridictionnelle d’une affaire opposant, par des membres interposés, des organes de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) issu du congrès de Muanda. L’affaire a été portée en justice par François Kabula Mwana Kabulo au nom de la commission de discipline contre le Secrétaire Général Jesbey Zegbia. Kabulo reproche à Zegbia d’avoir foulé au pied une décision de la commission de discipline le radiant de la profession, décision qui emporte également ses fonctions au sein du comité directeur de l’organe faitier des journalistes en RDC.

Après plusieurs reports, une première confrontation entre les deux parties étaient prévues ce vendredi 3 juin à 15 heures. Mais d’ores et déjà, on fait savoir que Kabulo et la commission de discipline n’ont pas qualité d’ester en justice au nom de l’UNPC. La commission de discipline n’a pas de personnalité juridique pour ce faire.

En fait, l’affaire part des états généraux de la communication et médias d’où Kabulo a gardé une dent contre Jasbey Zegbia à qui il a toujours reproché d’avoir fait obstacle à son accréditation. Ce que Zegbia ne reconnaît pas, affirmant qu’en son temps ni lui ni l’UNPC n’avaient qualité pour accréditer qui que ce soit, étant donné que l’organisation était assurée par le ministère de la communication et médias. Fulminant et accusant aussi le SG Zegbia d’arrogant à son endroit, Kabulo va ainsi ouvrir un dossier à l’encontre de ce dernier auprès de la commission de discipline dont il est le Président. Et, tout naturellement, la sentence va être plus que salée contre le SG.

Le « condamné » ne va, cependant, pas l’entendre de cette oreille. Il va ainsi recourir à l’arbitrage d’autres organes de l’UNPC dont le Conseil de gouvernance et le comité directeur qui, tous, vont rejeter cette décision pour son caractère inique, étant entendu que Kabila a voulu instrumentaliser la commission qu’il préside pour régler des comptes personnels.

La semaine dernière déjà, les locaux de l’UNPC avaient été scellés par des huissiers de justice qui détenaient également un mandat d’amener au nom de Jasbey Zegbia.

J. Dibenga Wotsho

Related posts