Déclaration de la Cenco : Kasongo Mwema dénonce le communiqué de la présidence

Spread the love

Le porte-parole du Chef de l’État vient de contredire et dénoncer le communiqué de la direction de communication de la présidence qui réagit violemment a la dernière déclaration de la Cenco exigeant la tenue des prochaines élections en 2023 et pas plus tard. Dans une déclaration ce matin sur Top Congo, Kasongo Mwema qualifie ce communiqué d’une « intervention personnelle ».
Il assure que « la présidence de la République n’a pas publié de communiqué, sinon celui-ci porterait la signature du Directeur de cabinet ». Il assure également que le porte-parole qu’il est ne s’est pas exprimé non plus sur la déclaration de la Cenco.
Kasongo Mwema parle, par ailleurs, de « problèmes d’organisation interne » et de « précipitation ». Et d’ajouter qu’il y a « des procédures pour publier des communications concernant le chef de l’État ». Dans le cas d’espèce, « ces procédures n’ont pas été respectées ».
Le porte-parole invite, enfin, les évêques et les électeurs à ses tranquilliser. Selon lui, « il n’y a, dans le Chef du Président de la République, aucune intention de franchir la limite des échéances constitutionnelles ».
JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
18 + 29 =