ACCORD DE LA CENCO : LES EXCES DE L’ABBE N’SHOLE

0
0
0
s2sdefault

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Secrétaire général adjoint et porte-parole de la Cenco, l’Abbé Donatien N’shole se distingue par des écarts de langage qui trahissent sa partialité et son aversion contre la Majorité Présidentielle dont il n’hésite pas à critiquer vertement les prises de position. Pendant ce temps, il n’hésite pas à apporter toutes les justifications du monde à cette part belle réservée au Rassemblement qui rafle et la Primature et la direction du Comité de suivi. Une attitude peu indiquée pour tout modérateur appelé à rester au milieu du village, surtout lorsque sa tâche n’est pas encore terminée…

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

ACCORD DE LA CENCO : LES RAISONS POUR SA RELECTURE

0
0
0
s2sdefault

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Continuité de l’Etat, article 5 de la Constitution et référendum, institutions citoyennes (CESAC), origine du Premier ministre et principe constitutionnel de majorité présidentielle, durée de la période intérimaire, etc. ; autant d’imperfections que charrient l’accord du 31 décembre 2017 qui, à plusieurs égards, énerve la Constitution alors que le principe (la pierre) angulaire de cet accord est le respect de la Loi fondamentale. Congovirtuel revisite, pour ses internaute, cet accord qui, à tout prendre, marque un dangereux recul par rapport à celui du 18 octobre 2016 et apporte plus de conflits que de solutions à la crise politique.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

LA MAJORITE FACE A L’ACCORD DE LA CENCO : SINCERITE ET RESPONSABILITE

0
0
0
s2sdefault

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Pour le dialogue de la cité de l’UA, Etienne Tshisekedi et l’Udps avaient fait marcher Edem Kodjo - dont ils avaient pourtant salué la nomination comme facilitation – pendant 4 mois pour la liste de leurs délégués, liste qui ne tomba jamais. A la place naquit le Rassemblement qui radicalisera ses positions avec l’appui de Washington. Pour le même dialogue, la Cenco suspendit sa participation sous prétexte de faire le deuil des victimes des événements du 19 septembre 2016. Plus tard, la Cenco se retrouva aux travaux du conclave du Rassemblement à Limete sans plus jamais retourner à la cité de l’Union Africaine, même à la cérémonie clôture.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

JOSEPH KABILA A AGREE L’INACCEPTABLE POUR SAUVER LES VIES CONGOLAISES

0
0
0
s2sdefault

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Y a-t-il quelque chose à dire si on n’a pas réussi à épargner des vies humaines d’un désastre évitable à volonté ? Quoique les stratégies des jusqu’au-boutistes sans remords n’en fassent aucun cas, la vie humaine ne vaut-elle pas plus que toutes les logiques qu’on peut actionner pour arriver à un objectif ou résoudre une situation ? L’Accord du dialogue du centre interdiocésain signé le 31 décembre dernier par presque toutes les parties prenantes, en reprise et primat  de la volonté impérialiste, a consacré l’entrée dans les affaires des marionnettes occidentales. Les vies congolaises auront été épargnées, mais les défis congolais sont restés entiers. Le grand perdant, le peuple, n’a pas encore conscience de la confiscation de ses droits et de son bonheur par l’Accord du centre interdiocésain.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

LE REFERENDUM, SEULE VOIE RESTANTE POUR DES ELECTIONS APAISEES

0
0
0
s2sdefault

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Compromis politique ou Accord politique ? Le document signé tard dans la soirée de samedi 31 décembre 2016 au Centre Interdiocésain pose plus de problème qu’il n’en résout, déjà à partir de sa propre nature intrinsèque. Certaines parties ont refusé de la signé, considérant qu’il n’a résolu aucun problème d’Etat, tandis que d’autres l’ont signé sous réserve pour cause de sa non inclusivité. Pendant ce temps, les 12 mois impartis pour organiser les élections ne peuvent se décompter qu’après les arrangements particuliers qui doivent déclencher la mise en œuvre de l’accord/compromis. Bref, autant de brouillards qui ne laissent qu’une issue : que le peuple souverain s’exprime à travers un référendum.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Actualité

L’annonce de la clause du rachat de l’américain TFM par le géant chinois Molybdenum, change la donne et laisse éclater la vérité à la lumière du jour. L’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga, Moise Katumbi Chapwe, qui a annoncé, il...
Les observateurs s’interrogent de plus en plus sur les visées de la Conférence Episcopale Nationale du Congo qui, par plusieurs actes, affiche des penchants pour une partie, le Rassemblement, aux négociations du Centre Interdiocésain. D’un côté, ses émissaires critiquent et...
CENCO : NEGOCIATIONS AU PIFOMETRE

CENCO : NEGOCIATIONS AU PIFOMETRE

13.01.2017 | Actualité
Clics: 31
Sont-ils amnésiques ou joue-t-on à la Cenco le jeu d’assouvissement des intérêts particuliers de ceux qui ont bu le sang des Congolais juste pour finalement accéder à la gestion des affaires de l’Etat ? Comme sur une scène de théâtre, l’on...

BSCTV - JT ET REVUE DE PRESSE