Réhabilitation du port de Kalemie: le contrat d’exécution des travaux enfin signé

Spread the love

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) et la firme chinoise China Gezhouba international Engineering ont signé, ce jeudi 1er avril 2021 à Kinshasa, un contrat d’exécution des travaux de réhabilitation et de modernisation du port de Kalemie, dans la province de Tanganyika.  D’un montant de Usd 126.989.071, ce contrat comporte trois composantes à savoir: la réhabilitation et la modernisation du port de Kalemie, la construction du port militaire de Kalemie ainsi que la construction du bâtiment administratif de la Direction provinciale du FPI Tanganyika.

La concrétisation de ce projet aura des incidences socio-économiques, dont le désenclavement du corridor Sud-est du pays, la facilitation du transport des personnes et des marchandises; la croissance des activités économiques et industrielles dans ledit corridor. « En réhabilitant de ce port, l’objectif est d’augmenter la capacité mensuelle à l’importation tout comme à l’exportation de 1500 tonnes actuellement à 15.000 tonnes par an en facilitant l’accostage des barges et des navires de gros tonnage, » a indiqué Patrice Kitebi Directeur du Fonds de Promotion de l’industrie. 

Le Tanganyika vers un hub de développement à large spectre

Le développement de ce pôle de croissance pourrait motiver la création d’un parc industriel multifonctionnel avec des effets d’entrainement sur les 9 provinces voisines, à savoir : le Maniema, le Grand- Kasaï, le Nord et Sud-Kivu, le Haut-Lomami, le Lualaba et Haut-Katanga. Il peut également soutenir, entre autres, le développement de nouveaux espaces urbains où la population viendra s’installer ; ainsi que la création de nouvelles agglomérations industrielles.

« La réhabilitation et la modernisation de ce port sera important dans la viabilisation des zones économiques spéciales du Katanga et du Kasaï et va favoriser la connectivité entre les provinces de l’Est de la RDC, » a ajouté le ministre de l’Industrie Julien Paluku.

Le FPI renforce son rôle de catalyseur du développement industriel de la RDC

Ce projet va permettre au FPI de jouer un rôle prépondérant et catalyseur dans le développement économique du pays et également dans la politique d’intégration de la République Démocratique du Congo dans la sous-région, particulièrement dans la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est. 

Aussi, la rénovation du port de Kalemie « va pré-viabiliser et viabiliser les interventions du Fonds de Promotion de l’Industrie dans la région par la réduction sensibles des couts liés aux diverses importations des entreprises à financer, mais aussi à améliorer la collecte de la Taxe de Promotion de l’industrie (TPI), sa principale source, » a précisé le Directeur Général du FPI.

Le groupe Gezhouba CGGINTL qui a gagné le marché de construction et réhabilitation du port de Kalemie est une entreprise chinoise qui a fait ses preuves dans le monde avec près de 8.000 ouvrages dont le barrage de 3 gorges à Yangzi Jiang, situé dans la province du Hubei. Gezhouba est classé dans le top 5 des entreprises chinoises  dans les domaines des ports, aéroports et bâtiments résidentiels.

Un projet finement ficelé par le FPI

Le jeudi 20 juin 2019 à Kinshasa, le FPI avait signé un protocole d’accord de collaboration avec la firme chinoise China Gezhouba International Engineering (CGGNTL)  pour la levée des fonds à l’internationale  en vue de  la réhabilitation et la modernisation du port de Kalemie dans la province de Tanganyika. Les fonds attendus devaient également financer la réalisation des études techniques détaillées et d’exécution du projet en prenant en compte les études déjà réalisées par le FPI.

« Nous allons chercher le financement en Chine. Et nous espérons obtenir le financement le plutôt possible pour projeter le début  les travaux dans six mois», a promis Shi Guodong, Directeur commercial de la CGGNTL. Ce protocole concrétisait encore une fois la vision managériale du FPI qui met un accent particulier dans le développement des programmes structurants et industrialisants à travers tout le territoire national.

Les engagements prémonitoires de patrice Kitebi

« Le FPI entant qu’établissement public dont la principale mission est d’assurer le financement de l’industrie nationale est préoccupé par la réhabilitation de ce port en vue de pré-viabiliser et viabiliser ses interventions dans la région par la réduction sensible des couts liés aux diverses importations des entreprises à financer, mais aussi à améliorer la collecte de la Taxe de Promotion de l’industrie (TPI), sa principale ressource », avait alors fait savoir Patrice Kitebi, Directeur général du FPI.

Avant et après la signature de ce protocole, plusieurs missions d’observation et d’études avaient été menées à Kalemie. Le point décisif de ce processus avait été fait lors d’une ultime descente au part en août 2019. Le Directeur Général du FPI qu’accompagnaient des consultants ainsi que d’autres intervenants dans ce projet étaient allés se rendre compte des aspects techniques liés à la réalisation de ce projet.

Pied-à-pied sur le chantier des études

Cette ultime descente au port de Kalemie était essentiellement technique et visait la mise en œuvre des approches de faisabilité pour la matérialisation rapide de ce grand projet.

Aux côtés de Patrice Kitebi se trouvaient les représentants des différentes parties prenantes à ce projet, à savoir : la Société Nationale de Chemin de Fer du Congo, SNCC; le Gouvernement provincial du Tanganyika; le Bureau d’Etudes Kosovar Grandi Group et la société chinoise China Gezhouba International Engineering.

Cette visite avait permis aux parties prenantes d’échanger sur les préoccupations exprimées par le maitre d’œuvre désigné Gezhouba Group et sur les études techniques détaillées concernant la réhabilitation et la modernisation du port.

Jonas Eugène Kota (avec FPI)

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
50 ⁄ 25 =