LES DEPUTES ET SENATEURS DU GRAND ORIENTAL REITERENT LEUR ATTACHEMENT AU FCC

Les députés et sénateurs du grand Oriental s’engagent à « s’investir efficacement dans la défense des intérêts politique, économique et social des provinces du bas-Uele, Haut-Uele, Ituri et Tshopo en vue de son développement durable ». Ils l’ont dit dans une déclaration au terme d’une « rencontre fraternelle » dimanche dernier à Kinshasa. La rencontre a été consacrée « à l’examen des enjeux de développement de leur espace et au décryptage de l’actualité politique du pays ».

Mus par leur souci d’une « gestion axée sur les résultats de leur mandat électif dans un leadership collégial », les élus de l’Espace grand Oriental (EGO), dans leur déclaration lue par son Président – l’Honorable Xavier Bonane ya Ngazi -, se sont engagés à régulariser leurs rencontres en début et à la fin de chaque session parlementaire. Ceci afin de « rationnaliser et de rentabiliser leur participation aux travaux parlementaires ».

En attendant, les représentants du peuple de l’EGO ont réaffirmé leur reconnaissance et leur fidélité à leur famille politique, le FCC, aux regroupements et partis politiques membres « grâce auquel ils participent aujourd’hui avec compétence et efficacité à la gestion du pays », et entendent consolider cette participation.

Enfin, examinant la situation « douloureuse » que connaissent les provinces de l’EGO, ils se sont « engagés à lutter sans relâche pour la restauration de la paix ainsi que pour la stabilité des institutions « dans le strict respect de la constitution » en vue du développement harmonieux de la RD-Congo. Les provinces de l’Ego sont confrontées notamment à l’insécurité, au déficit des infrastructures de base, à la crise humanitaire, etc.

A noter que la rencontre des députés et sénateurs de l’EGO a également connu la participation des ministres et gouverneurs de ses provinces.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
17 + 1 =