MOISE KATUMBI LANCE SON PARTI POLITIQUE CE MERCREDI

Spread the love

Sauf changement, Moïse Katumbi Chapwe devrait lancer son parti politique ce mercredi à Lubumbashi. La dernière main sur les statuts est en cours à travers l’atelier ouvert ce mardi dans la capitale cuprifère. Les travaux consistent en la mise en commun des recommandations issues des ateliers tenus en août dernier.

« Nous voilà̀ arrivés à une étape cruciale de la mise en œuvre du grand projet que nous caressons depuis plusieurs années, à savoir, la création du grand parti autour duquel nous avons décidé́ de nous rassembler (…) », a déclaré l’ancien Gouverneur du grand Katanga. Il a invité les participants à « poser ce tout dernier jalon qui consiste à doter notre parti des statuts, en ayant à l’esprit que notre engagement politique est guidé par une mission sacrée, celle de transmettre à nos enfants une société́ plus juste, plus libre, plus solidaire, pour tout dire un Congo réellement démocratique et prospère dans un environnement préservé et un monde viable ».

Le président du TP Mazembe a également dit avoir pris la mesure de ses responsabilités et de la tâche qui l’attend. « C’est avant tout pour ces millions de compatriotes que nous travaillons », a-t-il prévenu, insistant pour dire : Nous ne sommes pas là pour assouvir des ambitions personnelles ni pour affirmer nos egos. Nous sommes ici parce que nous avons décidé́ de transformer ensemble la société́ congolaise, de garantir à nos concitoyens plus de liberté́, plus de justice, plus de solidarité́, plus de bonheur ».

Comptant sur certains de ses partenaires de Lamuka, particulièrement ceux d’Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi rêve d’un parti ouvert, moderne et réformateur. Il prétend également réinventer la manière de faire la politique.

« Dès lors que nous partageons l’idée que pour transformer le Congo, on ne peut être grand tout seul dans une petite partie du pays, nous avons décidé d’être grands partout et ensemble. Cette motivation nous a conduits à nous retrouver d’abord dans une plateforme électorale », a rappelé Katumbi comme pour retracer sa démarche. Une démarche qui l’a conduit à travers certaines provinces de l’Est où il dit avoir enregistré une forte attente de la population quant à ce parti dont le nom est encore gardé secret. Idem pour ses futurs sociétaires dont certains ont accepté de fusionner leurs partis avec celui de Katumbi. Cependant, des sources crédibles citent, notamment, Christophe Lutundula, Pierre Lumbi, Chérubin Okende ou encore José Endundo.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
7 + 17 =