ACCORD DU 31 DECEMBRE : LA CENCO TOUJOURS SUR LE GRIL, KABILA AU-DESSUS DE LA MELEE

0
0
0
s2smodern

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Hypothèque sur le contenu même de l’accord avec les réserves de la majorité, course à la primature, crise de confiance sur l’équité de l’accord dans la distribution des responsabilités, etc. ; autant d’éléments d’inquiétudes qui plombent encore la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 et qui maintient la CENCO au milieu de nulle part. Pendant ce temps, Joseph Kabila, à qui l’on aura prêtés toutes les intentions diaboliques du monde, se révèle aujourd’hui comme le grand démineur qui aura assumé jusqu’au bout son rôle de Garant de la Nation pour sortir, à tous les coups, son pays des bourbiers qui jonchent le chemin vers un processus électoral apaisé.

Après l’enthousiasme qui a entouré la Saint Sylvestre avec la signature partielle de l’accord politique du 31 décembre 2016 au Centre Interdiocésain, la première semaine de l’année 2017 s’est terminée plutôt sur le signe de la circonspection avec peu de visibilité sur l’issue de l’étape décisive de la conclusion d’un arrangement particulier devant déclencher la mise en œuvre de cet accord. L’on s’attendait, en effet, que dès le mardi 3 janvier 2017, les différentes parties se retrouvent pour les réglages nécessaires à la conclusion de cet arrangement qui doit faire partie intégrante de l’accord, mais, au finish, c’est un goût d’inachevé qui domine, alors que le Président de la République, à qui les Evêques catholiques ont présenté le résultat de leurs bons offices, a renvoyé ces derniers en leur demandant de finir le travail qui reste.

 

Crise au Rassemblement, exigence de l’inclusivité à la Majorité

A la place, cependant, la CENCO n’a récolté, d’une part, qu’un front de refus de certaines parties à l’accord et, d’autre part, les réserves de la majorité qui s’accroche au respect de la Constitution et se dit déterminée à faire expurger de l’accord toute disposition contraire à la Constitution. En effet, malgré leurs contacts, les prélats catholiques ont été butés à la réticence du MLC et alliés qui dénoncent la gourmandise du Rassemblement qui a raflé tous les postes de responsabilité, devenant ainsi juge et partie. De même, une partie de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016 s’est même constituée en plate-forme, l’OPSA, pour contester également ce même accord au motif qu’il a fait la part belle à des individus, laissant de côté les questions essentielles à la base de la crise politique et marquant un recul par rapport aux avancées réalisées avec l’accord de la cité de l’Union Africaine.

 

De plus, la sérénité manifeste du Rassemblement se trouve en train de partir en vrille à la suite de la manifestation des ambitions sur la Primature, alors que l’UDPS semblait jouer au triomphalisme en cherchant à s’en arroger. En effet, avant, c’est la Dynamique de l’opposition qui avait exprimé son ambition de briguer ces fonctions. Elle a été suivie, en fin de semaine, par le groupe des alliés de Tshisekedi qui ont estimé que ce poste ne pouvait pas se faire adjuger de la sorte au sein d’une plate-forme, le Rassemblement, qui compte cinq grandes composantes. En tous cas, à en croire Jean Claude Vuemba, il n’est pas question que ce poste revienne à l’UDP, surtout pas à Félix Tshisekedi dont le père a déjà acquis la direction du Comité de suivi.

 

Ainsi donc, petit à petit, l’idée d’un vote au sein de la plate-forme a commencé à germer, tandis que le G7, fer de lance de Moïse Katumbi dit avoir jeté son dévolu sur l’UDPS pour occuper la Primature. Une stratégie inspirée de l’Occident où séjourne Katumbi et son frère Katebe Katoto, estiment les analystes qui croient comprendre qu’il s’agirait d’exposer le parti tshisekediste à la gestion de la chose publique en espérant qu’il se grille les ailes et émousse ainsi sa popularité en prévision des prochaines élections.

 

Enfin, des sources dignes de foi assurent que la bataille pour la Primature serait également en train de déchirer la famille Tshisekedi où l’un des fils, Christian Tshisekedi, n’en peut plus de l’ombrage de son frère Félix et aurait décidé de se jeter aussi à l’eau. Discret et porté sur les affaires plutôt que la politique, Christian y a pris goût ces deux dernières années en participant à d’importantes négociations autour du dialogue.

 

Reste également la grande hypothèque de la réserve émise par la majorité Présidentielle dont le Secrétaire Général, Aubain Minaku, a clairement indiqué qu’il ne devrait pas être question de laisser passer les dispositions de l’accord qui viole la constitution. Une façon de dire qu’en plus de la recherche du fameux arrangement particulier, il pourrait être question d’en arriver à une relecture de l’accord proprement dit. Mais pour y arriver, il importe que chacun soumette ses propositions. Mais la majorité a décidé de ne pas présenter les siennes aussi longtemps que la question de l’inclusivité ne sera pas évacuée.

 

Guide éclairé, Joseph Kabila au-dessus de la mêlée

La somme de toutes ces hypothèques amène objectivement à conclure que malgré l’accord trouvé, la CENCO se trouve encore au milieu de nulle part. Tout au moins peut-on se consoler du fait que le fil du dialogue n’est pas rompu. Au contraire, il s’est vu renforcé par la volonté et la détermination du Président de la République qui, arc-bouté sur sa stature de Garant de la Nation, aura été la grande cheville ouvrière de cette œuvre de pacification de l’espace politique nationale. Ce même Joseph Kabila, à qui l’on aura prêté toutes les intentions diaboliques du monde, se révèle aujourd’hui comme le démineur qui, à tous les coups, n’hésite pas à poser le geste qu’il faut et donner les instructions qu’il faut pour sortir le pays des différents bourbiers qui jonchent le chemin vers un processus électoral apaisé.

 

Joseph Kabila a ainsi su se mettre au-dessus de la mêlée et fait aujourd’hui l’unanimité sur les responsabilités qu’il a su assumer en véritable homme d’Etat. Et ça, l’histoire le retiendra…

 

Pascal Debré Mpoko

Actualité

RDC – ANGOLA : LUANDA CLARIFIE
25 Mai 2017 15:46 - Redaction OnlineRDC – ANGOLA : LUANDA CLARIFIE
AFFAIRE KANKU-KASAI : DES REVELATIONS QUI CLARIFIE...
22 Mai 2017 10:44 - Redaction OnlineAFFAIRE KANKU-KASAI : DES REVELATIONS QUI CLARIFIENT TOUT
SOLDATS ANGOLAIS A LA FRONTIERE : RASSURANT PLUTÔT...
24 Mai 2017 08:54 - Redaction OnlineSOLDATS ANGOLAIS A LA FRONTIERE : RASSURANT PLUTÔT QU’INQUIETANT
SONDAGE « BERCI » : KAMITATU SIGNE UN NOUVEAU BIDO...
18 Mai 2017 14:17 - Redaction OnlineSONDAGE « BERCI » : KAMITATU SIGNE UN NOUVEAU BIDONNAGE POUR KATUMBI

JT et REVUE DE PRESSE

Loading Player...
Watching: JT ET REVUE DE PRESSE (21 videos)
Loading...

.