QUI VEUT SEMER LA ZIZANIE DANS LA MAJORITE ?

0
0
0
s2sdefault

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Des personnes mal intentionnées cherchent à troubler la sérénité et la quiétude de la MP par des initiatives d’intox tendant, soit à faire croire que Joseph Kabila a démissionné, soit que Minaku s’est porté candidat à sa succession. Une intox qui trahit le trouble qui s’est emparé des adversaires politiques aujourd’hui perdus dans la bataille pour l’assouvissement des ambitions personnelles à la faveur des accords politique, estime-t-on à la MP.

Depuis la fin de la journée de vendredi 6 janvier 2017, les réseaux sociaux grouillent de montages tendant à semer la zizanie au sein de la Majorité Présidentielle qui, ces derniers temps, fait montre d’une unité remarquable là où d’autres formations politiques s’entre déchirent autour de leur devenir par rapport aux gains matériels escomptés des négociations. Depuis hier, en effet, des mains obscures ont diffusé dans les réseaux sociaux un faux communiqué de la Présidence de la République daté du 19 décembre 2016, signé par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat et portant le cachet de la Présidence. Ce communiqué tend à faire croire que le Président Kabila aurait pris acte de la fin de son mandat à cette daté et aurait ainsi annoncé sa démission.

Dans le même temps, un autre document attribue au Président de l’Assemblée nationale et Secrétaire Général de la Majorité Présidentielle, une déclaration dans laquelle il aurait exprimé sa candidature pour la magistrature suprême. En fait de déclaration, il s’agit plutôt d’une effigie présentant Aubin Minaku comme candidat de la Majorité présidentielle à la prochaine présidentielle.

Vérification faite sur les deux cas, il s’avère qu’on a là affaire à de grossiers montages visant à déstabiliser cette plate-forme qui fait montre d’une discipline exemplaire sur la scène politique. Le Chef de l’Etat n’a jamais démission et, comme le démontre ses activités depuis le 19 septembre, il continue à assumer ses fonctions en toute sérénité. De même, le cabinet de Minaku a diffusé un communiqué pour démentir le grossier montage autour de sa personne. « L’Hon. Aubin Minaku, constant dans sa discipline politique, souligne avec force qu’il demeure et demeurera loyal et fidèle à l’Autorité morale de la MP, S.E Joseph Kabila Kabange, Président de la République, Chef de l’Etat », peut-on lire sur le bref communiqué du Cabinet du SG de la MP.

L’on croit comprendre que les auteurs de cette démarche d’une autre époque cherchent à désarçonner des adversaires politiques après avoir constaté le désarroi qui les tenaillent, alors qu’ils croyaient trouver une libération quant à leurs ambitions par rapport à l’accord politique du 31 décembre. Une démarche qui tranche avec l’attitude républicaine affichée par la famille politique du Chef de l’Etat qui a déjà le regard tourné vers les prochaines élections. En effet, la MP a annoncé le lancement, ce lundi 9 janvier prochain, de sa « centrale électorale » pour les prochaines élections.

Là encore, des incultes ont cherché à dévoyer cette démarche en voulant laisser croire que la majorité se prépare déjà pour tricher aux élections, alors que tout groupement politique qui ambitionne de conquérir le pouvoir doit ménager sa monture.

PDM

 

 

0
0
0
s2sdefault

Actualité

Chacun s’occupe bien de ce qui est à lui ! Face au statisme observé dans les débats sur l’arrangement particulier qui va déclencher la mise en œuvre de l’accord de la Saint Sylvestre, l’Occident impérialiste, majoritaire et très puissant  au Conseil...
  Ceux qui veulent étudier les mécanismes de domination impérialiste n’ont qu’à étudier les attaques sur tous les fronts que subit le régime Kabila pour mieux la comprendre. Attribution d’une fortune colossale, attaque sur le front des violations  des droits de...
KABUND DEHORS, LE COUP VIENT DE MOISE KATUMBI

KABUND DEHORS, LE COUP VIENT DE MOISE KATUMBI

21.03.2017 | Actualité
Clics: 4045
Dans une interview parue le 12 mars 2017 dans lalibre.be, Moïse Katumbi avait annoncé des actions de rue au cas où les négociations n’avançaient pas. En quittant, hier, les négociations, Jean-Marc Kabund - avoué connu de Moïse Katumbi et patron...

BSCTV - JT ET REVUE DE PRESSE