OLIVIER KAMITATU OU L’INGRATITUDE ET L’OPPORTUNISME FAITES CHAIR…

0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C’est un mélange d’amertume et de surprise qui s’est emparé des observateurs avertis de la scène politique congolaise après la dernière production médiatique d’Olivier Kamitatu sur Africa 24. Mais pas trop, tout de même, surtout pour ceux qui connaissent l’homme et qui ne s’en ont pas offusqué outre mesure.

Normal, pour qui connaît Olivier Kamitatu, que celui-ci fasse gaver les naïfs occidentaux d’une image apocalyptique de la RDC alors que lui-même se bat pour prendre les commandes de ce pays que, logiquement, tout le monde fuirait le plus loin possible. Mais il faut bien qu’Olivier Kamitatu trouve de quoi remplir sa gamelle en jouant son rôle de héraut de ces lobbies politico-affairistes pour créer le plus d’alarmisme possible et déclencher leur intervention dans le plan d’insurrection que l’on n’a plus besoin de présenter ici.

 

Sans personnalité, régulièrement giflé par JP Bemba

Mais, contrairement à la fable du corbeau et du renard, Olivier Kamitatu ne peut séduire et tromper que ceux qui veulent bien lui prêter oreille. Car, ceux qui le connaissent savent très bien que c’est l’ingratitude et l’opportunisme faites chair. Olivier Kamitatu ne roule que pour des besoins de positionnement aux fins des intérêts personnels. Sans personnalité ni sens de responsabilité, il est prêt à vendre son âme pour quelque cause que ce soit, pourvu qu’il réalise ses ambitions.

Normal, alors, que tout Président de l’Assemblée nationale qu’il était sous la transition 1+4, il se faisait régulièrement gifler même en public par Jean-Pierre Bemba, son patron au sein du MLC dont lui, Kamitatu, était pourtant le Secrétaire général. On aurait pu croire qu’il s’agissait-là d’une condescendance d’un ami d’enfance espérant que l’autre (JP Bemba) changerait un jour.

Mais ce fut sans savoir à quel point Olivier était capable de renier les plus profonds de ses relations pour assouvir ses ambitions personnelles. C’est alors que le plus froidement du monde, il va tourner le dos à son ami d’enfance jusqu’à le poignarder littéralement en convolant en justes noces politiques avec ses adversaires politiques les plus directs, à savoir la majorité présidentielle de l’époque.

 

Quand Kabila recueille Kamitatu

Ici, et grâce aux soins de Joseph Kabila, Olivier Kamitatu est à ses aises et peut connaître un épanouissement politique. Cet homme qui n’a pas d’attaches sociologiques particuliers avec le Bandundu, province d’origine de son père adoptif, va aller jusqu’à créer un parti politique et établir son fief dans cette province dont il ignore la moindre langue qui est pourtant la principale base culturelle. Profitant des stratégies de la majorité de l’époque, il parvient à se faire élire en 2006 puis en 2011. Il parvient aussi à mener une carrière politique au sein du Gouvernement en occupant des postes les plus prestigieux comme celui du Plan où il a laissé des cadavres à l’instar de cette dizaine de véhicules, don japonais destiné aux différentes directions du ministère, mais dont seul Kamitatu connaît le sort après sa dernière éviction du Gouvernement.

Mais l’histoire de Kamitatu au sein de la majorité s’écrit aussi en termes de tumulte, d’inconstance et de déloyauté. Son nom figure, en effet, sur les listes de toutes les frondes qui ont traversé la majorité, jusqu’à la dernière lettre qui a vu se créer une dissidence autour de Moïse Katumbi jusqu’à la création du G7. L’on se souvient encore de cette initiative baptisée Centre Libéral Patriotique (CLP) au sein de l’AMP en mai 2010 et dont Olivier Kamitatu fut l’un des initiateurs avec José Endundo, qui est aujourd’hui avec lui au G7, et Mbusa Nyamuisi. L’on se souvient également de la fronde interne au sein du Gouvernement Muzito, et dont Kamitatu, pourtant co-régionaire du Premier ministre et membre de ce gouvernement, était l’un des meneurs, toujours dans l’espoir de remplacer le successeur de Gizenga à ce poste qui faisait pourtant l’objet d’une alliance politique.

Toutes ces manœuvres, comme aujourd’hui en 2016, se déroulaient à charnière d’une mandature vers une autre, exactement comme aujourd’hui avec comme constance, la quête effrénée du pouvoir.

 

Stratégie de positionnement

Des exemples peuvent ainsi être multipliés pour démontrer aussi bien l’ingratitude que l’opportunisme d’Olivier Kamitatu qui, par ailleurs, n’avait pas hésité à témoigner à la CPI contre son mentor politique et ami d’enfance JP Bemba. Et sa traversée de la rue pour quitter la MP et aller rejoindre les radicaux de l’opposition n’a rien d’un quelconque idéalisme ou d’une dénonciation de ce que contenait la déclaration des transfuges qui n’avaient pas eu le courage de leurs opinions, préférant se faire évincer après avoir divulgué délibérément leur lettre au Chef de l’Etat avant même qu’elle lui fut parvenue. En réalité, Olivier Kamitatu et ses co-auteurs ne roulaient et ne roulent encore sur une stratégie qui voudrait qu’ils aillent se mettre en posture d’une conquête du pouvoir aux élections. Leur calcul veut, en effet, que Kabila ne pouvant plus se présenter et ne présentant pas, non plus, son dauphin, ils puissent se positionner avec la conviction de rappliquer au pouvoir après avoir séjourné dans le lavoir de l’opposition.

 

Torpilleur des négociations et des accords politiques

Et les négociations politiques intervenues en attendant, n’ont pas été pour faire leurs affaires. C’est alors que Kamitatu et le G7 vont systématiquement faire échec à ces différentes initiatives : d’avoir avec le dialogue facilité par Edem Kodjo en détournant Etienne Tshisekedi de son engagement à y prendre part ; ensuite en semant la zizanie au sein du Rassemblement jusqu’à en obtenir l’éclatement tout en ayant la mainmise sur l’Udps, l’unique machine politique à même de mobiliser la rue. C’est le même G7, par la voix de Pierre Lumbi, qui va encore faire échec à la facilitation secrète de Maman Sidikou en annonçant la renonciation à la participation aux institutions de la transition issues des négociations de la Cenco. Une position que le Rassop/Limete adoptera aveuglement lors de son conclave qui va suivre.

 

Remember : c’est Kabila le réunificateur de la RDC et le relanceur de la démocratie

Ainsi donc, tel un rat d’égouts, Olivier Kamitatu s’est spécialisé dans des petits coups tordus qui lui procurent sa pitance pour sa mondanité sans scrupule, fut-ce-t-il en marchant sur les cadavres des Congolais. Et pour revenir au tableau sécuritaire apocalyptique qu’il tente d’attribuer à Kabila et son intention de s’éterniser au pouvoir, Kamitatu ne trompera pas l’histoire qui retient que c’est ce même Kabila qui, à sa prise du pouvoir en 2001, parviendra à réunifier ce pays qui était alors déchiré en petites républiquettes dont celui dirigé dans le Nord par le MLC d’Olivier Kamitatu. De toutes les rébellions de l’époque, c’est celui du MLC, dont il était le Secrétaire général, qui passait le plus pour une bande de desperados sans foi ni loi, mus par le simple appât des richesses à amasser, jusqu’à se livrer au mercenariat de l’autre côté de la frontière centrafricaine.

C’est grâce à l’ouverture politique de Joseph Kabila à travers le dialogue intercongolais que tout le monde, y compris Kamitatu, regagnera Kinshasa en hommes civilisés pour participer à la démocratie que le même Kabila avait ressuscité après sa mise en veilleuse depuis le sortir du pays de la colonisation.

Et au sujet du volet du processus électoral également évoqué par Kamitatu sur Africa 24, tout le monde sait combien Joseph Kabila s’est battu pour en créer les conditions d’évolutions en surfant entre les peaux de banane jetées par les radicaux de l’opposition dont les stratèges tordus du G7 comme Olivier Kamitatu. Comme dit plus haut, c’est à cause du G7 que l’accord de la cité de l’Union africaine fut frappé du défaut d’inclusivité. C’est aussi à cause du G7 que le processus post Cenco connaît des zones de turbulence.

En clair, alors que Kabila fait tout pour faire avancer ce processus, Olivier Kamitatu, Katumbi et le G7 s’évertuent à le torpiller pour la simple et bonne raison que Moïse Katumbi, repris de justice en cavale, n’y trouve pas son compte quant à son sort judiciaire. C’est alors qu’avec le concours des lobbies politico-affairistes occidentaux, ils ont choisi la méthode forte avec la formule d’une transition sans Kabila.

Et cette formule ne date pas d’aujourd’hui car, Olivier Kamitatu s’était déjà employé, avec le concours de Sindika Dokolo, à mobiliser des groupes de jeunes pour préparer un coup d’Etat. (A ce sujet, lire utilement nos articles à ces liens : http://congovirtuel.org/index.php/photos/149-olivier-kamitatu-et-sindika-dokolo-preparent-un-coup-d-etat et http://congovirtuel.org/index.php/photos/210-fatshi-katumbi-kamitatu-dokolo-le-carre-de-l-insurrection-desormais-en-action)

Le dossier reste ouvert…

Yvon RAMAZANI

Actualité

JEAN-MARC KABUND DEMOLI SUR TOP CONGO FMJEAN-MARC KABUND DEMOLI SUR TOP CONGO FM
11 Déc 2017 07:31 - Redaction Online

Qui a envoyé Jean-Marc Kabund au débat avec la presse sur Top Congo fm ? Les auditeurs de cette radio n’ont cessé de se poser cette question durant les 75 minutes qu’a duré ce qu’ils qual [ ... ]

MERCENAIRES M-23 : IDA SAWYER A BIDONNÉ SON RAPPORT !MERCENAIRES M-23 : IDA SAWYER A BIDONNÉ SON RAPPOR...
08 Déc 2017 10:02 - Redaction Online

La directrice Afrique de Human Rights Watch a publié un rapport sur le présumé recrutement d'anciens éléments de l'ex-M23 sans tenir compte des démentis et des réponses de Kinshasa au questio [ ... ]

FATSHI CE JEUDI CHEZ BBC SOUS COACHING FORREST !FATSHI CE JEUDI CHEZ BBC SOUS COACHING FORREST !
06 Déc 2017 15:34 - Redaction Online

Alors qu’il vient de lancer un appel à une nouvelle marche pour le 19 décembre et que les combattants n’ont pas encore décoléré de son faux bond, Félix Tshilombo vient de nouveau de s’é [ ... ]

MANIFS EN RDC : HUMAN RIGHTS WATCH ATTISE LA HAINE TRIBALEMANIFS EN RDC : HUMAN RIGHTS WATCH ATTISE LA HAINE...
04 Déc 2017 11:59 - Redaction Online

Dans un nouveau rapport tendant à discréditer la RDC sous un fallacieux recrutement d’éléments ex-M23 pour des répressions des manifestants en décembre 2016, HRW met en scène les communaut [ ... ]

Palais de la Nation: seance du travail, ce dimanche 15 Octobre 2017

JT et REVUE DE PRESSE

Vidéo récente
Loading Player...
Watching: JT ET REVUE DE PRESSE BSCTV (13 videos)
Loading...
Playlist: 0

.