DESOBEISSANCE CIVILE : LE RASSOP VEUT ESCROQUER LES CONGOLAIS

0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Encore une fois, les radicaux de l’opposition veulent se servir du peuple et ses revendications pour faire avancer leur plan de faire main basse sur les richesses de la RDC au profit de leurs lobbies et en échange de l’accession au pouvoir. En effet, de son essence même, une désobéissance civile n’a aucune visée politicienne, mais bien le redressement d’une situation ponctuelle. Mais dans le cas d’espèce, il vise à faire soulever le peuple en en faisant la chair à canon pour ainsi créer les conditions de l’insurrection…

La Dynamique de l’opposition, plate-forme politique membre du Rassop/Limete, a annoncé mercredi 4 octobre 2017 avoir lancé une campagne de sensibilisation à la désobéissance civile dans le but, soit d’obtenir la tenue des élections en décembre 2017, soit l’instauration d’une transition sans Kabila. Selon Claudel Lubaya –encore lui – qui a fait cette annonce, cette désobéissance civile se traduirait, entre autres, par le refus de payer les facteurs d’eau et d’électricité au motif que ces services sont quasi inexistants. Elle se traduirait aussi par le refus de payer certaines taxes jugées soit exorbitantes soit inutile.

La campagne de sensibilisation devrait durer autour de trois semaines avant le lancement effectif de la désobéissance civile. Cependant, cette annonce a suffi, à elle seule, d’éveiller l’attention des observateurs avertis qui y ont vite décelé une nouvelle tentative d’escroquer le peuple congolais à des fins politiques individualistes, exactement comme nous le dénoncions dans l’une de nos récentes publications (à consulter utilement à cette adresse : http://congovirtuel.org/index.php/photos/338-christophe-lutundula-devoile-les-dessous-d-une-transition-sans-kabila)

 

Désobéissance volontairement dévoyée

En effet, le calibrage même de la désobéissance et leur finalité entre en contradiction totale avec la nature et la pratique de la désobéissance civile dans son sens exact. Celle-ci se définit comme « un acte public, non violent, décidé en conscience, mais politique, contraire à la loi et accompli le plus souvent pour amener un changement dans la loi ou bien dans la politique du Gouvernement ». Il est donc clair, dans le cas d’espèce, qu’en voulant faire élever une protestation publique et collective contre la qualité des produits et des services de la Snel et de la Régideso, l’objectif devrait être d’obtenir leur amélioration et non des ajustements politiques.

C’est ici que réside donc l’arnaque dans laquelle le Rassop veut engager la population en lui faisant miroiter des objectifs qui la sortiraient de la légalité, surtout qu’à la base, une désobéissance civile est en soi une infraction volontaire et intentionnelle, mais revendiquant une certaine légitimité. Or, celle à laquelle les radicaux de l’opposition veulent embarquer la population a des visées politiciennes qui se servent du peuple comme marchepied.

Par ailleurs, il y a lieu de s’interroger sur l’opportunité d’une telle stratégie au regard de la précarité de la situation socioéconomique actuelle qui ressentirait directement le contrecoup d’une désobéissance civile. Ceci d’autant plus que cette pratique de désobéissance s’exploite essentiellement pour des besoins strictement ponctuels et ciblant un cas précis d’actualité et ne touchant pas aux éléments vitaux d’une communauté comme l’eau et l’électricité.

 

Pour quelle fin, sinon la misère du peuple ?

Claudel Lubaya et ses pairs radicaux de l’opposition y ont-ils réfléchi ? Pourtant l’histoire politique de la RDC est là pour les renseigner et les enseigner ! L’exemple le plus significatif est cette situation vécue au Kasaï profond par Gilbert Cibangu Cibangu, membre de l’Udps depuis plus de trente ans et qui a touché du doigt les conséquences des pratiques de boycott, villes mortes et autres exploitées par son parti durant toutes ces années.

En effet, après avoir sillonné les profondeurs du Kasaï oriental jusqu’au Kasaï Central, il s’est rendu compte à quel point ces pratiques dues aux mots d’ordre de son parti ont privé plus de deux générations de ses compatriotes de l’acquisition des compétences nécessaires pour leur permettre de participer à la quête de leur propre bien-être et au développement de leurs contrées. Gilbert Cibangu a, en effet, constaté un profond déficit de formation des militants de l’Udps, mais aussi, en général, de la population du Kasaï qui fut le bastion de l’UDPS, et qui le demeure encore aujourd’hui dans une certaine mesure. A Tshimbulu, par exemple, lors du recrutement du personnel devant travailler dans les bureaux d’enrôlement, il a constaté qu’aucun candidat, membre de l’UDPS, n’a pu réussir au test de recrutement en vue de la formation requise avant de commencer à travailler. Tous, ou presque, n’ont pratiquement aucune maîtrise de l’outil informatique qui est indispensable au travail attendu d’eux.

D’autres exemples sont légion pour démontrer la contre-productivité de la désobéissance civile projetée par le Rassop, mais il est clair, comme nous ne cessons de le dire, que l’objectif de cette plate-forme de l’étranger n’est nullement le bien-être du peuple, mais bien de ses sociétaires qui ont pactisé avec des lobbies politico-affairistes occidentaux pour les aider à prendre le pouvoir en échange de leur positionnement dans l’économie et les ressources minières congolaises. La démocratie et les élections tant clamées, et même le droit et la Constitution ne sont que des prétextes pour assouvir ces envies du pouvoir, fût-il en marchant sur les cadavres des Congolais comme le suggère la non fourniture d’eau et de l’électricité.

PDM

 

 

Actualité

JEAN-MARC KABUND DEMOLI SUR TOP CONGO FMJEAN-MARC KABUND DEMOLI SUR TOP CONGO FM
11 Déc 2017 07:31 - Redaction Online

Qui a envoyé Jean-Marc Kabund au débat avec la presse sur Top Congo fm ? Les auditeurs de cette radio n’ont cessé de se poser cette question durant les 75 minutes qu’a duré ce qu’ils qual [ ... ]

MERCENAIRES M-23 : IDA SAWYER A BIDONNÉ SON RAPPORT !MERCENAIRES M-23 : IDA SAWYER A BIDONNÉ SON RAPPOR...
08 Déc 2017 10:02 - Redaction Online

La directrice Afrique de Human Rights Watch a publié un rapport sur le présumé recrutement d'anciens éléments de l'ex-M23 sans tenir compte des démentis et des réponses de Kinshasa au questio [ ... ]

FATSHI CE JEUDI CHEZ BBC SOUS COACHING FORREST !FATSHI CE JEUDI CHEZ BBC SOUS COACHING FORREST !
06 Déc 2017 15:34 - Redaction Online

Alors qu’il vient de lancer un appel à une nouvelle marche pour le 19 décembre et que les combattants n’ont pas encore décoléré de son faux bond, Félix Tshilombo vient de nouveau de s’é [ ... ]

MANIFS EN RDC : HUMAN RIGHTS WATCH ATTISE LA HAINE TRIBALEMANIFS EN RDC : HUMAN RIGHTS WATCH ATTISE LA HAINE...
04 Déc 2017 11:59 - Redaction Online

Dans un nouveau rapport tendant à discréditer la RDC sous un fallacieux recrutement d’éléments ex-M23 pour des répressions des manifestants en décembre 2016, HRW met en scène les communaut [ ... ]

Palais de la Nation: seance du travail, ce dimanche 15 Octobre 2017

JT et REVUE DE PRESSE

Vidéo récente
Loading Player...
Watching: JT ET REVUE DE PRESSE BSCTV (13 videos)
Loading...
Playlist: 0

.